PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
Passerelle de plein-ciel : L’appel de la société civile pour une police mobile pour garantir la sécurité des usagers

Passerelle de plein-ciel : L’appel de la société civile pour une police mobile pour garantir la sécurité des usagers

image_pdfimage_print

Le président de la CAJFDP lors de sa déclaration sous la passerelle de plein-ciel à Libreville @ Gabonactu.com

 

Libreville, 25 mai (Gabonactu.com) – Le président de la Coalition des associations des jeunes et des femmes du dialogue politique (CAJFDP), une plateforme des membres de la société civile dite responsable, Karim Nziengui  interpelle  le gouvernement sur la nécessité  de  mettre en place une police mobile aux abords de la passerelle du quartier Plein-ciel dans le 3ème arrondissement de Libreville  pour dit-il  garantir la sécurité des usagers devant  l’emprunter surtout de nuit.

 

 

« Nous avons des informations qui nous parviennent  des populations, qui disent que cette passerelle serait susceptible  d’entrainer un nouveau phénomène, le phénomène de braquage, donc il faut mettre à cet endroit une police mobile qui se chargera de  garantir la sécurité des populations », a déclaré M. Nziengui  lors d’une visite guidée de la nouvelle infrastructure en voie de finition.

 

La CAJFDP s’est dit déterminée à contrôler dorénavant l’action du gouvernement pour une gouvernance saine @ Gabonactu.com

La passerelle est longue de 42,90 mètres. Elle a été réalisée par la China First High-way Engineering (FHEC), une entreprise adjudicataire spécialisée dans le domaine. Selon les exigences du gouvernement gabonais via le ministère des infrastructures, des travaux publics et de l’aménagement du territoire ainsi que de l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI), l’ouvrage est fabriqué entièrement  en acier.

 

L’ouvrage  pèse 30 tonnes. La structure est suspendue à 6 mètres de hauteur de la chaussée. Posée il deux semaines après plus de 7 mois de construction, la passerelle de plein-ciel,  sur la voie expresse (route à grande vitesse) à cheval entre le 3ème et le 4ème arrondissement de Libreville sera fonctionnelle dans quelques semaines. L’entreprise  adjudicataire s’attèle à la pose des escaliers et des rampes avant la livraison du chantier.

 

Pour Karim nziengui, « voici le genre d’actions que les populations attendent, nous ne voulons plus des accords politiques, nous voulons du concret, nous voulons du réalisme parce que les populations souffrent » @ Gabonactu.com

Sur le terrain, les membres de la CAJFDP ont apprécié la qualité de l’ouvrage. « Nous disons que nous sommes responsables, il  nous revient à nous acteurs de la société civile de contrôler l’action gouvernementale », a indiqué Karim Nziengui, félicitant au passage,  les pouvoirs publics.

 

L’érection de la passerelle piétonne  vient soulager  les populations  du quartier plein-ciel, une zone déclarée accidentogène par  les pouvoirs publics.  Les accidents de circulation étaient tragiques et  récurrents. Révoltées, les populations descendaient et barraient la voie pour manifester leur ras-le-bol pour  réclamer la passerelle. Une passera qui devra  dorénavant éviter les drames à répétition.

 

Le Notable

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *