PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Pas de synchronisation gouvernementale pour démarrer les travaux sur la route nationale?

Pas de synchronisation gouvernementale pour démarrer les travaux sur la route nationale?

L’entrée de Ntoum (40km de Libreville) est un véritable bourbier @ archives Gabonactu.com

 

Libreville, 5 octobre (Gabonactu.com) – Le démarrage imminent des travaux d’aménagement d’une bonne partie de la route nationale numéro un, en très piteux état, annoncés par le ministre d’Etat en charge d’infrastructures, des travaux publics et de l’aménagement du territoire, Jean Pierre Oyiba le 18 septembre dernier, a connu du retard à l’allumage. Un simple effet d’annonce ou l’inertie d’autres départements ministériels à l’origine de ce statu quo ?

 

 

Les travaux d’aménagement de la nationale devaient démarrer courant le mois de septembre dernier, comme l’indiquait la voix officielle. Jean Pierre Oyiba relayait là, l’instruction ferme du président Ali Bongo Ondimba, conformément au séminaire gouvernemental organisé au Cap Esterias, au nord de Libreville du 14 au 15 septembre dernier. De son côté, tous les aspects techniques sont fins prêts, avait-t-il indiqué.

 

 

L’indisponibilité des finances serait-il à l’origine du retard au démarrage de ce grand chantier devant permettre de fluidifier la circulation et soulager des usagers? La seule voie terrestre d’entrée et de sortie de Libreville est complètement dégradée sur près de 100km. Le tronçon et jonché de gros crevasses et autres nids de poule.

Suite à une forte pression des eaux d’une pluie diluvienne en 2014, ces buses de Nkoltang (27km de Libreville) avaient cédé et coupé la route nationale durant un jour @ archives Gabonactu.com

Avec l’arrivée de la saison des pluies, la situation se complique davantage. Aux dires de certains techniciens rompus à la tâche, il y a risque de rupture de la chassée  si aucun aménagement n’est entrepris sous peu.

 

 

Les automobilistes sont contraints de rouler au pas. La dégradation de la chaussée ne permet pas de circuler aisément. Il y a quelques années, les travaux ont été confiés à certaines sociétés adjudicataires. Ces travaux ont longuement piétinés et par la suite stoppés pour des raisons semble-t-il de manque d’expertise et de financement.

 

Sydney IVEMBI  

 

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/pas-de-synchronisation-gouvernementale-pour-demarrer-les-travaux-sur-la-nationale">
Twitter