PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le paiement des pensions chaque trimestre permettra de sauver la CNSS de la banqueroute selon le Dr Nicole Assélé

Le paiement des pensions chaque trimestre permettra de sauver la CNSS de la banqueroute selon le Dr Nicole Assélé

Le Dr Nicole Assélé s’expliquant sur ses reformes encore moins comprises  durant la conférence de presse le 16 avril à Libreville ©  Gabonactu.com

Libreville, 16 avril (Gabonactu.com) – La directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Dr Nicole Assélé a déclaré mardi dans une conférence de presse d’édification sur ses réformes initiées, ramenant à partir du mois d’août prochain le paiement des pensions aux retraités d’une manière trimestrielle, devait permettre souligne-t-elle de sauver l’entreprise de prévoyance sociale, qui est au bord du gouffre à cause des tensions de trésorerie.

« La présente décision, comme celles avenir, ne sont pas une option mais une obligation si nous voulons sauver la CNSS, dont les prévisions actuarielles prédisent une banqueroute d’ici deux à trois ans, du moins dans un futur relativement proche, si nous ne prenons pas des décisions courageuses et audacieuses », a indiqué Mme Assélé, soulignant par ailleurs que la situation est préoccupante.

Les réserves de la CNSS s’amenuisent progressivement depuis la survenance de la crise pétrolière en 2014, une crise tributaire de la fermeture de plusieurs entreprises, principaux cotisants. Outre la lourde dette de l’Etat et des entreprises de l’ordre de 400 milliards de FCFA, vis-à-vis de la CNSS, l’institution fait face à un gap trimestriel de 4 milliards de FCFA.
Actuellement, la CNSS encaisse 28 milliards de FCFA de cotisations par trimestre quand elle en dépense 32 milliards de FCFA, indique-t-on.

Le paiement des pensions trimestre qui est encadré par la loi N°6/75 du 75 novembre 1975 portant code de sécurité sociale en République gabonaise, permettra à la CNSS de faire des économies d’échelles, en procédant chaque mois au « recouvrement forcé de 15 % » de son argent dû auprès des entreprises et de l’Etat.

La décision de paiement des pensions mensuellement avait été prise en 2014 par l’ancienne équipe dirigeante de la CNSS, sans un cadre juridique. Celle-ci a obéré fortement la trésorerie de l’institution. Tout en reconnaissant les turpitudes de ses prédécesseurs, la patronne de la CNSS a dit rectifié le tir pour le bien des 25 000 retraités et de l’institution de prévoyance sociale elle-même.

Sydney IVEMBI

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/paiement-pensions-trimestre-permettra-de-sauver-cnss-de-banqueroute-selon-dr-nicole-assele">
Twitter