PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Ouverture imminente du ranch Ngounié pour un investissement de 20 milliards

Ouverture imminente du ranch Ngounié pour un investissement de 20 milliards

Les moutons dans un ranch @ DR

 

 

Libreville, 24 octobre (Gabonactu.com) – Le ministre de l’Agriculture, de l’Elévage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine,   Yves Fernand Manfoumbi a annoncé le weekend écoulé à Ndendé, que 20 milliards de FCFA ont été consentis grâce à un Partenariat public-privé (PPP), pour redémarrer sous peu les activités du Ranch Ngounié, sous son ancienne appellation, SOGADEL, Société gabonaise de développement de l’élevage, fermée depuis près de 20 ans pour un problème gestion.

 

 

« Le redémarrage des activités au sein du ranch devrait permettre de générer 500 emplois directs et 2.000 indirects », a annoncé M. Manfoumbi au terme d’une visite d’inspection avec les nouveaux investisseurs. Aussi, a-t-il souligné la part belle des emplois sera réservée  aux natifs du département de la Dola, confrontés dans un chômage chronique et ambiant.

 

 

La reprise du Ranch Ngounié a été faite par la société L7H, un groupe indien.  Récemment le ministre de l’Agriculture et les partenaires y relatifs ont formalisé cette reprise à travers une signature  de partenariat consacrant la liquidation du Ranch Ngounié. Le secrétaire général du comité de privatisation, Félix Onkea a participé à cette visite d’inspection agropastorale.

Yves Fernand Manfoumbi a présenté les investisseurs du Ranch Ngounié aux populations de Ndendé @ AIMK

Contrairement  à SOGADEL qui élevait les bœufs, L7H sera spécialisé dans la production des moutons.

 

L7H, nouveau propriétaire du ranch, est déjà présent à Ntoum où il exerce dans le domaine avicole avec l’élevage de poulets et à Nkok avec une société commerciale. Voulant une intégration à la fois verticale et horizontale, il étend ses activités dans les vastes plaines luxuriantes du département  de la Dola et  celui de la Doutsila dans la Nyanga (environ 600 km de Libreville).L’espace arable permettra à l’investisseur de  développer des plantations de maïs et de soja.

 

 

Dans les mêmes vastes étendues de plaines et savanes de la Dola et de la Doutsila, L7H va se consacrer également dans la culture de  banane pour  réduire les importations massives de la banane au Gabon.

 

Camille Boussoughou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/ouverture-imminente-du-ranch-ngounie-pour-un-investissement-de-20-milliards">
Twitter