PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’Etat gabonais et la FAO s’unissent pour former des gabonais aux techniques de transformation des produits agricoles

L’Etat gabonais et la FAO s’unissent pour former des gabonais aux techniques de transformation des produits agricoles

Les autorités gabonaises, le représentant de la FAO et les participants @ DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) en collaboration avec le Ministère des de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, chargés de l’Entrepreneuriat National et le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du Projet Graine ont ouvert lundi à Libreville une formation technique des transformateurs agricoles du Gabon.

 

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet sous-régional intitulé ²La sécurité alimentaire renforcée en milieu urbain en Afrique centrale grâce à une meilleure disponibilité de la nourriture produite localement’’.

 

Le projet est financé par l’Africa Solidarity Trust Fund (ASTF). Il  est mis en œuvre dans six pays de la sous-région (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Sao Tome et Principe et Tchad), par la FAO.

Une formation pour renforcer les capacités

 

La formation qui prend fin le 3 février prochain s’inscrit dans le cadre d’un besoin exprimé par les acteurs impliqués dans la transformation des produits agricoles au Gabon pour le renforcement de leurs capacités.

 

En effet, la transformation et la valorisation des produits agricoles, surtout les produits horticoles qui sont hautement périssables, permet de réduire les pertes occasionnées par la mévente et de dynamiser le tissu entrepreneurial agricole local.

 

Les participants sont formés en technologies de traitement post- récolte par des experts venant du Burkina Faso et de Sao-Tome-et-Principe, deux pays africains qui ont développé une expertise en matière de transformation de produits agricoles.

 

« Le gouvernement de son côté s’attelle à poser des reformes de manière à ce que l’agriculture devienne l’un des principaux leviers de diversification de notre économie, un moteur de croissance et un gisement d’emploi pour la jeunesse gabonaise » a affirmé Yves-Fernand Manfoumbi, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé de la Mise en œuvre du Projet Graine.

 

Promouvoir l’entrepreneuriat national

 

Plusieurs thèmes ont été retenus pour cette formation, notamment « la promotion et la valorisation des produits transformés », « l’utilisation des NTIC pour le marketing digital » ainsi que la « maîtrise de la qualité des produits en entreprises agro-alimentaires ».

 

«Au regard de ses énormes potentialités, l’agriculture nécessite des femmes et des hommes bien formés afin d’en faire un moteur de croissance pour notre pays », a soutenu Biendi Maganga-Moussavou, Ministre de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, chargé de l’entrepreneuriat national, lors de la cérémonie d’ouverture.

 

« Notre ambition est de consacrer la compétitivité par la qualité, des produits made in Gabon en amplifiant leur commercialisation », a-t-il ajouté.

 

Depuis mai 2016, la FAO et le Ministère de l’Agriculture ont effectué une série de concertations avec les transformateurs de produits agricoles, pour identifier les besoins prioritaires des acteurs de la filière de Libreville et établir une feuille de route de travail.

 

Ainsi, en octobre 2016, dix représentants d’associations de transformateurs gabonais, ont participé à un voyage d’étude de sept jours, à Ouagadougou (Burkina Faso) financé par le projet. De plus, ces activités ont abouti à la création du Réseau National des Transformateurs des Produits Agricoles du Gabon (RENATAG), qui bénéficie d’un appui de la FAO et du Ministère de l’Agriculture.

« La transformation et la valorisation des produits agricoles, surtout les produits horticoles qui sont hautement périssables, se justifient d’une part par la nécessité de réduire les pertes post-récoltes, et d’autre part, par l’objectif de mettre sur le marché gabonais des produits locaux compétitifs » a indiqué Hélder Muteia, Coordonnateur du Bureau Sous-régional de la FAO pour l’Afrique centrale.

Un projet d’envergure

 

Au Gabon, ce projet a été lancé en janvier 2015 et est exécuté dans les provinces de l’Estuaire et du Haut Ogooué. Deux objectifs principaux sont fixés, à savoir : améliorer,  accroître et  diversifier la disponibilité de la nourriture pour les populations urbaines et périurbaines et développer les chaînes de valeur des produits agricoles, en particulier les produits horticoles, afin d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, générer des revenus et créer de l’emploi.

 

C’est d’ailleurs dans cette optique que s’inscrit l’appui du projet à la filière de transformation agricole. Il s’agit, à partir du diagnostic préliminaire de la filière, de proposer aux transformateurs des produits agricoles une série de formations pour renforcer leurs capacités techniques et améliorer leur niveau de professionnalisation.

Gaston Ella

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/ouverture-dune-formation-technique-de-transformation-produits-agricoles">
Twitter