PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Orabank n’a pas été scellée mais les policiers souhaitaient exécuter une décision de justice (officiel)

Orabank n’a pas été scellée mais les policiers souhaitaient exécuter une décision de justice (officiel)

Présence policière devant le siège d’Orabank à Libreville @ DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Des policiers ont investi le siège d’Orabank sur le front de mer à Libreville, mais n’ont pas du tout arrêté le Directeur général, scellé le siège comme indiqué dans les réseaux sociaux, a confié à Gabonactu.com un responsable de la banque préférant l’anonymat.

 

La descente de la police au siège de cette banque sur le front de mer, immeuble Frangipaniers, juste à côté de l’ambassade de France a paniqué les clients et les riverains dont certains n’ont pas hésité de prendre des photos avec leurs téléphones portables.

 

D’autres policiers sont descendus à l’agence du carrefour Léon proche du marché Mont Bouet, le plus grand de la capitale. Ils ont expulsé les clients. Ils auraient saisi un coffre-fort de la banque.

 

Les raisons de cette descente musclée ne sont pas encore connues du grand public. La police aurait été mandatée pour faire exécuter une décision de justice condamnant la banque à verser 7 milliards de FCFA à un client auquel elle aurait refusé d’accorder un crédit d’accompagnement.

 

La société BTP Sogad aurait sollicité un crédit auprès de cette banque. Elle aurait fourni toute la documentation nécessaire mais un responsable de la banque lui aurait signifié le refus. Lorsque la commission de la banque chargée de décider a finalement pris la décision d’octroyer le prêt, BTP Sogad aurait refusé de prendre le crédit et a saisi la justice pour obtenir réparation.

 

La justice a condamné Orabank à payer 7 milliards de FCFA à son client. La banque a fait appel et le dossier est en cassation. « Nous avons été surpris par la descente de la police », a ajouté le responsable invitant par l’occasion ses clients à ne pas paniquer. Toutes les agences de Libreville y compris le siège étaient ouverts malgré cet incident.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/orabank-na-ete-scellee-policiers-souhaitaient-executer-decision-de-justice-officiel">
Twitter