PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Octobre rose : la GOC sensibilise son personnel sur les cancers féminins

Octobre rose : la GOC sensibilise son personnel sur les cancers féminins

Le juriste Linda Bongo Ondimba sensibilisant le personnel de la GOG le 25 octobre à Libreville ©  Gabonactu.com

Dans le cadre des activités de sensibilisation sur les cancers féminins tout au long de ce mois d’« d’Octobre Rose », Gabon Oil Compagny (GOC) a mis à contribution plusieurs spécialistes de la question pour édifier son personnel et les familles de celui-ci.

Le dépistage reste le maitre mot pour prévenir cette maladie devenue une grande tueuse silencieuse. Pour les spécialistes, il y a 90% de guérison si le cancer  est détecté à un stade précoce, loin de toutes les idées reçues, à l’origine de plusieurs cas dramatiques.


« Le cancer c’est une affection de longue durée. Justement évoluant sur une longue durée, malheureusement cette maladie va épuiser le patient lui-même, va épuiser la famille et dans la détresse, le patient se retrouve dans une situation de faiblesse où la personne est prête à écouter la personne qui va le rassurer le mieux et de fois il peut y  arriver que  des personnes mal intentionnées , charlatans, ou pasteurs d’églises puissent mettre la main sur ce patient, le détourner du parcours normal du soin et  le patient se trouve pendant longtemps tenu loin de nous et permettre donc à la maladie d’évoluer et d’arriver malheureusement dans les situations  où le pronostique vitale est totalement mise en jeu », a expliqué le  Dr Bidaye Moutsinga, cancérologue médical, spécialiste des maladies du sein.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Dr-Bidaye.jpg.

Le Dr invite les femmes à se dépister précocement des cancers du seins et du col de l’utérus pour une meilleure prise en charge  ©  Gabonactu.com 

Outre l’origine naturelle, le cancer peut être aussi provoqué par le stress permanent. Le stress qui lui est  engendré par un traumatisme  moral. D’où l’idée de la société nationale des hydrocarbures d’édifier également ses employés sur le harcèlement moral  en milieu de travail.

Pour le juriste Linda Bongo Ondimba qui a était parmi les panélistes, « la santé mentale peut avoir une répercussion sur la santé physique. Beaucoup des femmes subissent les harcèlements dans leurs milieux professionnels. Ça peut y avoir des implications dans leur santé directement ou même leur créé de cancer. J’ai déjà vu des femmes qui étaient harcelé perdre leurs cheveux, perdent leur appétit, développé  le stress qui va attaquer leurs poumons, qui va attaquer la bile,… le stress c’est vraiment une maladie  invisible qui est très destructrice ».

Pour mettre endiguer cette ce phénomène grandissant en milieu professionnel, le juriste recommande de porter plainte, conforment aux dispositions de la  loi N°10/2016 et l’article l’article 402 du nouveau code pénal qui disposent que : « quiconque qui sera rendu coupable d’un harcèlement envers autrui sera puni d’une peine d’emprisonnement de six mois au plus et d’une amande de 2 millions de  FCFA.

Sydney IVEMBI

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort