PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Nul parmi vous n’a passé un concours pour siéger autour de la table du Conseil des ministres (Ali Bongo Ondimba, Président de la République)

Nul parmi vous n’a passé un concours pour siéger autour de la table du Conseil des ministres (Ali Bongo Ondimba, Président de la République)

Le Président Ali Bongo à l’ouverture du séminaire @ service presse

 

Libreville, 14 septembre (Gabonactu.com) –Le Président Gabonais,  Ali Bongo Ondimba a appelé  jeudi, à  l’ouverture du séminaire gouvernemental, les  37 ministres du gouvernement remanié le 21 août dernier,  à mériter la confiance du peuple, en se mettant  résolument à son service.

 

« Nul parmi vous n’a passé un concours pour siéger autour de la table du conseil des ministres », a déclaré le numéro un Gabonais, attirant par ailleurs  l’attention des  membres du gouvernement. Il  a également invité   ces derniers à ne pas se servir au triment du peuple, seul  « maître sévère juge et impatient ».   

 

 

En pédagogue,  Ali Bongo Ondimba a rappelé aux ministres leur rôle. « On a trop tendance à l’oublier mais, ministre vient du matin minister qui signifie serviteur, instrument, agent », a-t-il insisté.

Quelques membres du gouvernement lors du séminaire @ service presse

Le séminaire gouvernemental dit d’intégration se tient durant deux jours au Cap Esterias, au nord de Libreville. Autour du chef de l’Etat, Pierre Claver Maganga Moussavou et Emmanuel Issozé Ngondet, respectivement Vice-Président de la République et Premier Ministre prennent également part aux  travaux dont l’objectif  est d’élaborer les outils d’aide  à la décision devant endiguer  la récession  à laquelle le pays est confronté depuis de nombreuses années.

 

 

L’ancien premier ministre Beninois, Lionel Zinsou, expert en droit des affaires est l’un des conférenciers.  Il entretiendra les membres  du gouvernement sur sa vision de la transformation de l’Afrique, de l’Afrique centrale  dont le Gabon.

 

 

Il sera également pour les participants d’aborder l’épineuse question de la Mal Gouvernance. Une mal gouvernance qui se traduit selon le premier ministre par des « choix inappropriés, ne reposant le plus souvent sur aucune étude ou investigation sérieuse ou contradictoire et des choix de projets d’investissement en décalage total avec nos capacité aussi bien managériales que financières ».

 

 

Pour Emmanuel Issozé Ngondet, la Mal Gouvernance se traduit aussi  par « l’incapacité de certains à tordre le cou aux marchés de gré à gré ».

 

 

Le nouveau gouvernement d’ouverture  est  invité à faire un diagnostic sans complaisant pour trouver des mécanismes idoines pour relancer l’économie gabonaise, conformément au Plan de Relance Économique (PRE), concocté récemment avec le Fonds monétaire international (FMI).

 

Sydney IVEMBI

 

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/nul-parmi-vous-na-passe-un-concours-pour-sieger-autour-de-la-table-du-conseil-des-ministres-ali-bongo-ondimba-president-de-la-republique">
Twitter