PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Ntoutoume Emane redoute une guerre civile au Gabon et en appelle à la communauté internationale

Ntoutoume Emane redoute une guerre civile au Gabon et en appelle à la communauté internationale

Jean François Ntoutoume Emane au cours de sa montée au créneau le 11 mai 2016 à Libreville@ Gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’ancien premier ministre gabonais, Jean François Ntoutoume Emane, devenu un farouche opposant au régime d’Ali Bongo  depuis le 2 octobre 2015, date de sa démission fracassante du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a interpelé mercredi dans une conférence de presse  la communauté internationale sur la nécessité de faire échec à une possible guerre civile en gestation au Gabon.

 

 

« Pour conjurer cette tragédie qui se profile à l’horizon, nous sollicitons solennellement l’aide de la communauté internationale, des pays africains et Européens, notamment la France », a lancé M. Ntoutoume Emane. Selon lui, cette probable guerre civile est préparée par le régime d’Ali Bongo Ondimba pour se maintenir au pouvoir, au cas où sa candidature ne serait pas retenue.

 

 

Selon l’ancien maire de Libreville, pour préparer  ce passage en force, le président gabonais aurait fait appel à « des mercenaires africains en grand nombre, pour la plupart venus des grands lacs ».  Ces mercenaires s’entraineraient ajout-il  toutes les « nuits à Akanda », une ville située au nord de Libreville.

 

 

En rapport avec cette crise politique latente, le médiateur de la République, Laure Olaga Gondjout est montée au créneau le 7 mai dernier. Elle a appelé  dans une déclaration solennelle les acteurs politiques et toutes les forces vives de la Nation à un dialogue inclusif pour « prévenir le Gabon du chaos »

 

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/ntoutoume-emane-redoute-guerre-civile-gabon-appelle-a-communaute-internationale">
Twitter