PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Une nouvelle catastrophe ferroviaire évitée de justesse sur le Transgabonais

Une nouvelle catastrophe ferroviaire évitée de justesse sur le Transgabonais

Un train de la SETRAG à la gare d’Owendo © archives Gabonactu.com

Booué, 1 juin (Gabonactu.com) – La Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG), est passée à côté d’une nouvelle catastrophe ferroviaire vendredi entre les gares de Booué et de l’Offoué exactement sur le même tronçon où deux trains marchandises ont récemment fait collision, a appris Gabonactu.com de sources concordantes.

Le train minéralier de la COMILOG chargé d’environ 90 000 tonnes de minerai de manganèse a obtenu son top départ de la gare de l’Offoué. Le chef de gare de Booué a également de son côté donné le top départ au train marchandise parti d’Owendo pour Franceville. Une analyse de dernière minute a permis de constater la lourde faute.


Le chef de la gare de Booué a réussi à joindre le conducteur du train marchandise via son téléphone portable et l’aiguilleur qui devait ouvrir la voie. L’aiguilleur aurait tout de suite dérouté le train marchandise vers une voie des travaux et le conducteur averti a tout fait pour immobiliser son mastodonte qui n’avait pas encore atteint la vitesse de croisière.

« Il suffisait de 2 minutes de retard dans l’exécution pour que le pire arrive à nouveau », a témoigné un agent de la SETRAG. Ces manœuvres délicates ont eu lieu vendredi aux environs de 5 heures du matin.

Alertée par cette nouvelle déconvenue, les équipes de la direction générale auraient convoqué d’urgence une réunion de crise pour évaluer le système actuel d’exploitation de la voie.

Lors de la dernière collision entre deux trains le 19 mai dernier dont le bilan a été de 3 morts (un conducteur, son aide et un prestataire), le personnel avait déploré la mise en place d’un nouveau système d’exploitation non encore maîtrisé par les conducteurs et toute la chaîne de commandement.

Les conducteurs plaident pour la mise en quarantaine du nouveau système en attendant sa fiabilisation mais ils ne seraient pas écoutés.

Ancienne société d’Etat, le Transgabonais, une voie unique de 650 km reliant Owendo (banlieue de Libreville) à Franceville au sud est du Gabon, a été cédé au groupe COMILOG qui en assure l’exploitation.

La fréquence des incidents inquiètent surtout que s’approche la période des grands départs en vacances.

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

1 Commentaire

  1. Ley

    Que voulez vous. Tous les agents Setrag dans cette branche sont tres ages et tres abonnes a l alcool dans des zones ou l.oisivete est tres presente.
    Employer des jeunes techniciens plus alertes. et interdire formellement la consommation d alcool. Renforcer les inspections internes

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter