PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le nouveau Représentant de la FAO découvre les défis agricoles du Gabon

Le nouveau Représentant de la FAO découvre les défis agricoles du Gabon

Yves Fernand Manfoumbi et Hélder Muteia lundi à Libreville @ Com FAO

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le nouveau Coordonnateur du Bureau Sous-régional de la FAO pour l’Afrique centrale et Représentant de la FAO au Gabon, Hélder Muteia, a rencontré, aujourd’hui, le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine, Yves-Fernand Manfoumbi, lors d’une visite de courtoisie, à Libreville.

 

Les deux personnalités ont discuté de l’importance du soutien  de la FAO au Ministère de l’Agriculture ainsi que des perspectives de coopération entre les deux entités. Cette rencontre intervient dans le cadre de sa récente prise de fonction dans le pays et dans le processus d’élaboration du nouveau Cadre de programmation pays (CPP), qui guidera  la coopération entre la FAO et le Gabon.

Un partenariat stratégique

Au Gabon, le gouvernement est confronté à cinq défis majeurs, auxquels le secteur agricole peut apporter une solution. Il s’agit de: la forte dépendance de l’économie nationale au pétrole, la réduction des importations alimentaires, la baisse du chômage grâce au secteur agricole, l’aménagement du territoire et la lutte contre la vie chère en réduisant le coût des aliments.

 

« Nous avons l’ambition de faire de l’agriculture un véritable levier de la diversification, mais surtout un véritable gisement d’emplois. Nous pensons que les partenaires comme la FAO ont une grande expertise pour accompagner notre département ministériel, afin de pouvoir mieux participer à cette ambition forte pour notre pays » a affirmé Yves-Fernand Manfoumbi.

 

Les deux personnalités ont  partagé leurs points de vue sur le partenariat entre leurs institutions et ont examiné les possibilités de collaboration dans plusieurs domaines, notamment : l’appui aux coopératives agricoles, l’initiation des jeunes à  l’agriculture et le développement d’un système d’information sur l’élevage au Gabon.

 

« La question de la diversification de l’économie est importante. Nous allons travailler ensemble pour développer l’agriculture au Gabon, selon la vision du Gouvernement », a ajouté Hélder Muteia.

 

Une revue des projets en cours

 

Au cours de leur entretien, Mr Muteia et Mr Manfoumbi ont passé en revue les projets mis en œuvre par la FAO dans les domaines de l’horticulture urbaine, de l’appui au développement des statistiques agricoles au Gabon, de la gouvernance foncière, de l’appui aux petits éleveurs ainsi que de l’élaboration d’une politique de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

 

Par ailleurs, Yves-Fernand Manfoumbi a souligné le travail important fourni par la plateforme multisectorielle dans le cadre de l’élaboration de la politique de sécurité alimentaire et nutritionnelle, qui orientera les actions du Gabon dans ce domaine.

 

Le cadre de programmation pays

 

Le Ministre Manfoumbi et le Représentant de la FAO ont également discuté du processus d’élaboration du prochain Cadre de programmation pays (CPP) qui orientera l’action de la FAO au Gabon, pour les trois prochaines années.

 

En effet, en 2013, la FAO et le Gouvernement du Gabon ont signé un protocole d’accord qui portait sur le Cadre de Programmation Pays (CPP) pour la période 2013-2016. Ce document, est le fruit d’un dialogue constructif et inclusif entre le Gouvernement, les parties prenantes nationales et les partenaires au développement, établit  un lien étroit entre les orientations nationales contenues dans le Plan Stratégie Gabon Emergent PSGE, le cadre stratégique de la FAO, les engagements pris dans le Plan cadre des Nations Unies pour l’assistance au développement (PCNUAD) et les stratégies de coopération des partenaires techniques et financiers.

 

Arrivé à son terme en 2016, le CPP entre dans une nouvelle phase d’élaboration, pour guider l’action de la FAO au Gabon pour les cinq prochaines années, et alignera son intervention dans la réponse aux défis majeurs rencontrés par le pays.

 

Cette séance de travail qui vient renforcer les relations stratégiques qui existent entre les deux institutions, s’est achevée sur d’excellentes perspectives de partenariat pour la nouvelle année.

Gaston Ella & FAO

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/nouveau-representant-de-fao-decouvre-defis-agricoles-gabon">
Twitter