PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Nous ne sommes plus loin du but (Jean Ping)

Nous ne sommes plus loin du but (Jean Ping)

Photo @ équipe de communication de Jean Ping 

Libreville, 31 décembre (Gabonactu.com) – Jean Ping, dans son message des vœux aux gabonais, lu en sa qualité de « président élu » du Gabon a galvanisé ses partisans en leur promettant la fin très prochaine de la résistance et son installation prochaine au pouvoir que lui aurait volé l’actuel chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, à l’issue de l’élection présidentielle du 27 août 2016.

 

« Nous ne sommes plus loin du but », a déclaré Jean Ping dans ce message lu sur téléprompteur, à côté du drapeau national et un décore rouge bordeaux.

Jean Ping a emprunté une expression ivoirienne pour convaincre « Tout près n’est pas loin ! ».

« La Résistance n’a jamais été un long fleuve tranquille », a-t-il par contre prévenu en ajoutant que « si la Résistance a un prix et un coût, elle a surtout des exigences ».

 

« L’une de ces exigences est de ne jamais céder à toutes les sirènes qui ont pour objectif de vous décourager et de semer en permanence le doute », a-t-il conseillé.

 

« En dépit des trahisons et des doutes légitimes, je crois pouvoir dire que nous avons traversé ces étapes sans trop de dégâts », a dit l’ancien candidat unique de l’opposition qui a perdu plusieurs de ses soutiens de l’époque.

 

Malgré ces défections,  Jean Ping soutient que « l’essentiel pour moi, comme pour les résistants déterminés de l’intérieur et de la diaspora, que je salue patriotiquement, c’est la reconnaissance de la souveraineté exprimée le 27 Août 2016 ; c’est l’investiture de celui que vous avez majoritairement élu dans les fonctions de Président de la République et l’instauration de la Nouvelle République ».

 

L’ancien président de la Commission de l’Union africaine a clamé qu’il veut arriver au pouvoir de façon pacifique. « Cette sortie de crise, je la souhaite toujours pacifique. Je la veux pacifique parce je suis, fondamentalement, attaché à la paix et je ne veux pas que notre beau pays connaisse les affres d’une guerre civile aux conséquences incalculables. Je la souhaite pacifique, parce que vous ne m’avez pas élu Président de la République gabonaise pour faire massacrer les Gabonais », a-t-il martelé sans préciser les moyens qu’il mettra en œuvre pour dégager le régime actuel.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/nous-ne-sommes-plus-loin-du-but-jean-ping">
Twitter