PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Nous devons combattre la transformation de la République en un royaume (Jean Ping)

Nous devons combattre la transformation de la République en un royaume (Jean Ping)

Jean Ping prononçant son discours à sa résidence le 4 novembre 2017 @ Gabonactu.com

Libreville, 4 novembre (Gabonactu.com) – Jean Ping qui revendique toujours sa victoire à l’élection présidentielle d’août 2016 a dans une déclaration solennelle à sa résidence demandé à ses partisans, sinon aux gabonais, de s’opposer à la révision en cours de la constitution du pays, car elle vise à, transformer la République en un royaume.

« Nous devons combattre la transformation de la République en un royaume », a-t-il dit parlant de la révision de la constitution dont le projet a été adopté par le conseil des ministres du 28 septembre 20017.

« Nous devons faire échouer cette révision constitutionnelle. Nous devons la faire échouer parce qu’elle porte en elle les germes de la liquidation de la République et finalement de l’instauration d’un royaume au Gabon », a-t-il urgé sachant que le texte n’a pas encore été examiné par les deux chambres du parlement (Assemblée nationale et Sénat) chargées d’adopter la mouture finale qui sera ensuite promulguée par le président de la République.

 

« Nous ne pouvons accepter la liquidation de la République pour la gloire d’un homme atteint par la folie de grandeur et ses rêves démoniaques et  permanents de monarchie », a-t-il enfoncé.

 

« Nous ne pouvons admettre que la sacro-sainte souveraineté du peuple soit sacrifiée sur l’autel des ambitions d’un apprenti monarque. Nous ne pouvons accepter que l’impunité des uns devienne  une norme constitutionnelle », a-t-il dit pour illustrer son propos hostile au texte.

 

« Si nous prenons conscience des dangers qui nous guettent, si nous nous mobilisons nuit et jour, partout à travers tout le pays, cette révision constitutionnelle ne passera pas », a suggéré l’ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA) devenu farouche adversaire du régime gabonais.

 

« Vous savez donc ce qui vous reste à faire », a-t-il lancé avant d’ajouté une consigne déjà donnée le 18 août dernier « ne venez donc pas me demander des ordres que vous avez déjà reçus ».

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/nous-devons-combattre-la-transformation-de-la-republique-en-un-royaume-jean-ping">
Twitter