PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Noël : Alia Bongo Ondimba inonde les enfants des commerçantes d’Akanda des cadeaux

Noël : Alia Bongo Ondimba inonde les enfants des commerçantes d’Akanda des cadeaux

La bienfaitrice Ali Maeva Bongo Ondimba distribuant des cadeaux enfants des commerçantes du marché de « Beaulieu » le 23 décembre © Gabonactu.com

Libreville, 24 décembre (Gabonactu.com) – Plusieurs centaines d’enfants des commerçantes des marchés d’Akanda, au nord de Libreville, ont reçu avec joie dimanche, des cadeaux pour Noël des mains d’Alia Maeva Bongo Ondimba, fraîchement élue, conseiller municipal de ladite ville aux élections locales du 6 octobre dernier.

Les jouets (poupées, voitures, jeux de société, …), permettront à ces enfants de célébrer la fête de la Nativité en toute quiétude. Au pas de course, Alia Maeva Bongo Ondimba s’est rendue tour à tour aux marchés de « Beaulieu », de Clandos, du Château, du Premier Campement et celui de Bolokobouet au Cap Esterias pour donner du sourire aux enfants.

Au marché de Bolokobouet au Cap Esterias c’était la même ferveur © Gabonactu.com

« Je tenais à les encourager et à apporter ma modeste contribution pour qu’ils puissent être fiers de leurs mères », a justifié la bienfaitrice, déguisée en « Mère Noël ». Par ce geste, l’élue locale se veut être proche de ses concitoyens pour transformer leur espoir.

Une action sociale s’inscrivant dans la continuité de celles déjà posées au bénéficie de ces femmes entreprenantes qu’elle considère comme un maillon important, qui contribue au développement économique de sa ville, partout du pays entier.

Il y a quelques mois, la bienfaitrice a fait don d’un marché « Marché du Beaulieu » et de « La Maison de la Femme) aux femmes d’Akanda. Les espaces devant les permettre de s’épanouir et de s’autonomiser.

Au petit marché de Clandos Angondjé, les enfants ont remercié leur « Mère Noël  » © Gabonactu.com

« Ces femmes doivent être admirées et respectées, car par la forte du travail elles arrivent à subvenir aux besoins de leurs progénitures », a-t-elle estimé en guise d’hommage.

Antoine Relaxe

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *