PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Nicole Assélé en passe de succéder à son père à la tête du CLR

Nicole Assélé en passe de succéder à son père à la tête du CLR

Nicole Assélé, futur cadre supérieur du CLR ©  DR

Le docteur Nicole Assélé, sœur d’Ali Bongo Ondimba est en passe de succéder à son père Jean Boniface Assélé (oncle d’Ali Bongo Ondimba) à la tête du Centre des libéraux réformateurs (CLR, un parti de la majorité présidentielle), à en croire les documents préparatoires du congrès du parti prévu ce 14 septembre à Libreville.

Selon le programme du congrès d’une journée ce samedi, il y aura l’élection d’un Délégué général du parti. Ce poste aurait actuellement un candidat unique. Il s’agit de Nicole Assélé, fille aînée du président fondateur du CLR.


A ce poste, Nicole Assélé qui n’a jamais adhéré dans un parti politique fait une entrée fracassante dans la politique.  

A 80 ans, le général à la retraite Jean Boniface Assélé semble préparer la succession à la tête de son parti. Un peu comme l’avait fait Omar Bongo Ondimba pour le Parti démocratique gabonais (PDG, parti au pouvoir). L’on se souvient que lors du dernier congrès du PDG organisé par Omar Bongo, il fut créé 4 postes de vice-président. Seul le 4ème devait être élu alors que les 3 premiers étaient désignés par le président fondateur. Ali Bongo Ondimba avait donc été élu ce qui a pesé dans le choix du successeur au président Omar Bongo après son décès.

Jean Boniface Assélé, président fondateur du CRL © Archives Gabonactu.com

Selon le programme du Congrès du CLR, la cérémonie de clôture sera ponctuée par deux discours. Le premier sera prononcé par le Délégué général du parti : Nicole Assélé. Le second et le dernier par le Président du conseil politique du parti, Jean Boniface Assélé. Les congressistes écouteront donc les allocutions de la fille et de son père.

Le CLR est un parti de la majorité présidentiel. Il a considérablement perdu de son prestige à l’issue des élections générales d’octobre dernier. Son président fondateur a ouvertement dénoncé l’appétit gargantuesque du PDG, chef de fil de la majorité qui a écrasé ses propres alliés lors de ce scrutin jumelé des élections législatives et locales.

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter