PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Nicole Assélé déterminée à défendre les droits du peuple gabonais marginalisé par le pouvoir

Nicole Assélé déterminée à défendre les droits du peuple gabonais marginalisé par le pouvoir

Le nouveau délégué général du CLR durant son discours investiture le 14 septembre à Libreville ©  Gabonactu.com

Elue délégué général du Centre des libéraux réformateurs (CLR), Dr Nicole Assélé nouvelle patronne de cette formation politique centriste mais ancrée dans la majorité a indiqué s’investir avec détermination pour défendre les droits du peuple gabonais.

« La parole de l’évangile déclare que : il un temps pour tout, un temps pour toutes choses sous le soleil, un temps pour naître un temps pour mourir, un temps pour se lamenter un temps agir, un temps pour embrasser un temps pour s’éloigner des embrassements, un temps pour se taire et un temps parler. Si vous partagez avec moi ces paroles prophétiques qui sont transposables dans les cœurs de la république, alors je m’adresse à vous et plus généralement à ceux qui exerce une parcelle de pouvoir, orientons ensemble nos actes vers le Gabon et le bonheur du peuple gabonais», a déclaré Mme Assélé dans son discours d’investiture.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Assélé-au-carré2-1.jpg.

Le passage de témoin entre le père et la fille s’est déroulée en douceur et toute convivialité ©  Gabonactu.com  

Dr Nicole Assélé a remplacé le 14 septembre 2019 son père Jean Boniface Assélé (80 ans révolu) à la tête du parti, au terme d’un congrès extraordinaire du CLR. Ce général à la retraite et président fondateur dudit parti dispose désormais d’un poste honorifique de président du conseil politique du parti.

Sans détour le nouveau délégué général du CLR  a comme son prédécesseur déploré puis dénoncé avec véhémence  la marginalisation de son parti par le régime d’Ali Bongo.

« Aujourd’hui il est de secret pour personne, que depuis une année, notamment depuis la malheureuse maladie du Chef  de l’Etat Ali Bongo à qui nous souhaitons prompt rétablissement, ceux qui prétendent détenir  la réalité du pouvoir politique ont volontairement brisé les mécanismes politiques qui fondent  le socle et le fonctionnement régulier de la majorité républicaine », a-t-elle relevé avec regret.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter