PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Ndong Sima appelle à un dialogue franc pour prévenir des potentiels conflits post-électoraux

Ndong Sima appelle à un dialogue franc  pour prévenir des potentiels conflits post-électoraux

Pour Raymond Ndong Sima, quoi qu’il en soit il y aura obligatoirement un dialogue politique au Gabon,  conformément au rapport de l’Union Européenne @D R

 

 

Libreville, 23 septembre (Gabonactu.com) – L’ancien premier ministre, Raymond Ndong Sima a appelé samedi dans une conférence de presse  la classe politique gabonaise (majorité et opposition)  à un dialogue  franc  pour dit-il prévenir des potentiels conflits post-électoraux.

 

« L’intérêt national commande  d’admettre que le dialogue politique  s’impose  comme un passage obligé  sans lequel nous pourrions  de nouveau être confrontés aux mêmes écuelles lors  des prochaines scrutins », a déclaré M. Ndong Sima  lors de sa sortie à la chambre de commerce de Libreville.

 

 

L’opposant modéré est l’un des candidats malheureux à l’élection présidentielle du 27 août 2016 qui a reconnu la victoire d’Ali Bongo, réélu avec  50,66 %.  Le principal challenger du candidat président sortant,  Jean Ping a obtenu 47,24 %. Une défaite que l’ancien président de la commission de l’union africaine ne digère pas. Il affirme que le régime d’Ali Bongo a volé son élection.

 

 

L’annonce de ces résultats le 31 août 2016 par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) avait plongé  le pays dans les violences. Celles-ci,  avaient occasionné 4 morts  et plusieurs dégâts matériels importants, selon le gouvernement.

 

 

Ce bilan est rejeté en bloc  par Jean Ping et ses  partisans qui avancent le chiffre de plus de 200 morts. Des personnes enterrées dans les fausses communes,  selon eux,  tuées de sang-froid par le régime.

 

 

« J’appelle à la retenue collective », a tempéré  Raymond Ndong Sima, suggérant au passage la reprise de l’élection présidentielle tumultueuse de 2016. Pour lui, le dialogue politique organisé du 28 mars au 25 mai dernier, à l’initiative du président  Ali Bongo fut un simple  « monologue ».

 

Sydney IVEMBI

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/ndong-sima-appelle-a-un-dialogue-franc-pour-prevenir-des-potentiels-conflits-post-electoraux">
Twitter