PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le Mouvement féministe « l’Appel des Mille et Une » dit oui aux mesures d’austérité pour promouvoir la justice sociale

Le Mouvement féministe « l’Appel des Mille et Une » dit oui aux mesures d’austérité pour promouvoir la justice sociale

La présidente de l’Appel des Mille et Une Dr Nicole Assélé (gauche) entourée de son directoire lors de la sensibilisation le 27 juillet à Libreville @ Gabonactu.com

 

 

Libreville, 27 juillet  (Gabonactu.com) – La présidente du mouvement féministe  « l’Appel des Mille et Une »,  Dr Nicole Assélé, a dans une rencontre de sensibilisation et d’édification à l’intention de ses membres, manifesté son adhésion totale aux mesures d’austérité dites « mesures gouvernementales », prises le 21 juin dernier par le gouvernement pour réduire le train de vie de l’Etat et relancer l’économie du pays en pleines difficultés depuis plusieurs années.

« Pour nous ces décisions sont mêmes venues trop tard, on aurait dû les commencer il y a longtemps, quand on n’a commencé à avoir les problèmes avec la diminution du prix de baril de pétrole. Et  aujourd’hui, tant bien que mal nous estimons qu’il faut faire de la communication, parce que nous Les Mille et Une nous adhérons à ces décisions », a expliqué Mme Assélé  aux nombreuses ‘’Mille et Une’’ venues à la rencontre citoyenne tenue vendredi au siège de la plateforme associative sis à Glass dans le 4ème arrondissement de Libreville.

Nicole Assélé sensibilisant les membres du mouvement féministe @ Gabonactu.com

Les mesures gouvernementales portent entre autres sur la réduction déjà appliquée  des effectifs pléthoriques du Cabinet Présidentiel, de la Primature et des ministères. Elles intéressent également  très prochainement, la limitation de la taille du gouvernement à moins de 30 membres, la suppression de certaines agences et la baisse des salaires des fonctionnaires estimés à plus de 105 mille personnes. Il s’agira de décotes de 5%, 10% et 15% appliquées respectivement sur les salaires de 650 000 FCFA, 1500 000 FCFA et 2 000 000 FCFA.

La sensibilisation de la présidente du mouvement féministe visait à attirer l’attention de ses membres sur la mauvaise interprétation mensongère faite de ces mesures par l’opposition pour inciter l’opinion  à se révolter contre l’Etat. La mise en œuvre de ces mesures  revêt un caractère salutaire, selon l’ancien ministre de la jeunesse et des sports, pour l’avenir du pays. D’après le gouvernement, l’Etat devra engranger plus de 150 milliards de FCFA  des économies par an, pour investir dans le social.

 

Eudes Rinaldy Leboukou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/mouvement-feministe-mille-dit-oui-aux-mesures-dausterite-promouvoir-justice-sociale">
Twitter