PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le Mouvement féministe « Les Mille et Une » conscientise les femmes de l’intérieur du pays

Le Mouvement féministe « Les Mille et Une » conscientise les femmes de l’intérieur du pays

Les Porgentillaises attentives aux explications du Dr Nicole Assélé et des membres de sa délégation @  E. D. M

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le ministre délégué à la formation professionnelle et à la réinsertion des jeunes, le Dr Nicole Assélé, par ailleurs présidente de la plateforme associative «  Les Mille et Une » qu’accompagnaient le secrétaire général du ministère du budget, Yolande Nyonda et plusieurs autres personnalités féminines se sont rendues du 1 au 3 juillet 2016 dans  les provinces de l’Ogooué Maritime, du Moyen Ogooué (centre) et celle de la Ngounié au sud du pays pour vulgariser ce mouvement féministe qui se veut une plateforme pour faire entendre la voie de la femme gabonaise.

 

 

Le périple des membres Des Mille et Une a commencé à Port-Gentil (Ogooué Maritime), s’est poursuivi à Mouila et Fougamou (Ngounié) avant de se rendre à Lambaréné (Moyen-Ogooué). L’objectif visé, conscientiser les femmes sur leur puissance à faire bouger les choses.

 

 

Partout où elles sont passées,  Nicole Assélé, Élisée Moukouangui et  Yolande Nyonda et respectivement,  présidente, secrétaire général adjoint (SGA) et adhérente N°1 Des Mille et Une ont invité les femmes à se prendre en charge. « La femme doit exister(…) elle doit aller à l’école et faire une formation », a exhorté avec insistance Mme Nicole Assélé, indiquant par ailleurs   « qu’à défaut la femme doit retourner à la terre ».

 

 

Pour Yolande Nyonda, première femme a occupé le poste de secrétaire général du ministère du Budget et des comptes publics, « la femme ne doit plus être considérée comme l’ennemie de la femme mais plutôt comme l’alliée de sa sœur, sa mère, sa fille ».

Le bureau des Mille et Une au cours de sa sensibilisation à Port-Gentil @ E. D. M
Le bureau des Mille et Une au cours de sa sensibilisation à Mouila@ E. D. M

La mobilisation était au rendez-vous

L’Appel des Mille et Une vise l’autonomisation de la femme. Sa tournée avait pour but de susciter l’adhésion des autres femmes qui « manquent encore à l’Appel ». A la foire de Port-Gentil, dans la salle de fêtes de l’hôtel Lac bleu de Mouila, sur la place du marché de Fougamou et à la cour du lycée privé Janvier Nguema Mboumba de Lambaréné, les femmes ont répondu présent comme en témoigne le nombre d’adhésions enregistré.  Dans le chef-lieu de l’Ogooué-maritime Dr Nicole Assélé et son bureau ont enrôlé près de 600 femmes. A Mouila se sont plus 100 femmes qui ont pris le train des «Mille et Une ». Dans le chef-lieu du département de Tsamba-Magotsi, se sont plus de 500 femmes qui ont adhéré à ce concept. Là-bas, les femmes ont d’ailleurs tenu à remercier leur sœur Yolande Nyonda pour l’intérêt qu’elle leur accorde. Après les avoir encouragées et soutenues dans la création des coopératives GRAINE, Mme Nyonda apporte à ses sœurs la plateforme « Mille et Une » pour poursuivre le processus de l’autonomisation de la femme de Tsamba-Magotsi.

 

 

Même engouement au lycée Janvier Nguema Mboumba de Lambaréné où les femmes de la ville du Dr Albert Schweitzer ont répondu à l’appel des “Mille et une”. Plus de 400 femmes des rives de l’Ogooué ont embarqué à bord de la barque pilotée par le Dr Nicole Assélé. Porté sur les fonts baptismaux le 29 le mai dernier, Les Mille et Une compte 2000 membres. Sa caravane d’édification se poursuivra très prochainement au Nord et au sud –Est du pays.

 

Camille Bousoughou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/mouvement-feministe-mille-conscientise-femmes-de-linterieur-pays">
Twitter