PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le mouvement Appel à agir relance le débat sur la vacance du pouvoir

Le mouvement Appel à agir relance le débat sur la vacance du pouvoir

Une vue de la tribune officielle lors de la rencontre de la Chambre de commerce © Gabonactu.com

Libreville, 15 mai (Gabonactu.com) – Elza Ritchuelle  Boukandou, l’une des 10 intellectuels membres du mouvement « Appel à Agir « , a réaffirmé mercredi à la chambre de commerce sa détermination à user des tous les moyens républicains pour faire constater la vacance de pouvoir au Gabon en raison du doute raisonnable qui continue de subsister sur la capacité du président Ali Bongo Ondimba à exercer la charge de sa fonction de Président de la République.

« Non, mesdames et messieurs du pouvoir, le débat est loin d’être clos ! nous ne nous tairons pas! tant que le doute raisonnable qui subsiste sur la capacité d’Ali Bongo à exercer la charge de sa fonction ne sera pas levé, nous ne nous tairons pas ! Bien au contraire, nous persistons ! » a hurlé Elza Ritchuelle  Boukandou, au nom du mouvement.

Pour les leaders de ce mouvement, la pression sur la constatation de la vacance de la présidence ne baissera pas à cause de la présence d’Ali Bongo à la présidence de la République.

Les membres d’Appel à Agir estiment que depuis son retour « dit définitif », il n’a fait qu’être « une image télévisée, un acteur de films muet puisqu’il ne se prononce pas sur les véritables problèmes qui gangrènent le quotidien des gabonais à l’instar du coup d’État manqué, de la mesure querelleuse des bourses, la situation des retraités… »

 

Clamant leur doute à qui veut l’entendre sur les capacités cognitives d’Ali Bongo à prendre de décisions et gouverner le pays, le mouvement Appel à agir exhorte le président de la République à dissiper leur doute « en se faisant voir et entendre par les Gabonais et non par ses homologues des pays amis », car estiment-ils, « c’est auprès du peuple gabonais qui l’a élu qu’il a plus besoin de montrer son bien-être afin de véritablement clore le débat sur la vacance du pouvoir ».

Par ailleurs, ils ont appelé les Gabonais à se souvenir que de 1965 à 1967, alors que le président Léon Mba était malade, le peuple fut abreuvé de mensonges, au point de lui demander de voter photo, comme pour demander au peuple  de protéger la Constitution.

« Pour notre part, nous nous refusons de nous faire les complices, même passif, de cette nouvelle tromperie, d’autant plus que nos charges citoyennes nous enjoignent de protéger la Constitution », ont-ils unanimement affirmé.

 

Eudes Rinaldy

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/mouvement-appel-a-agir-relance-debat-vacance-pouvoir">
Twitter