PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Moukagni Iwangou « le Bantu » tance Jean Ping

Moukagni Iwangou « le Bantu » tance Jean Ping

Jean de Dieu Moukagni Iwangou©DR

Libreville, 12 décembre (Gabonactu.com) – Le président de l’Union & Solidarité (US, opposition proche du pouvoir), par ailleurs ministre de l’Enseignement supérieur d’Ali Bongo, Jean de dieu Moukagni Iwangou a, sur sa page Facebook, gravement tancé le leader de l’opposition Jean Ping, en raison de son appel « au rassemblement » lancé à l’endroit des Gabonais le 3 novembre dernier, sans le citer vraiment.

« En prolégomènes [comprenez par-là, ’’en préludes’’, ndlr] à mon retour dans le débat politique, que j’ai délibérément suspendu, ma conviction profonde au terme de la petite expérience que je viens d’éprouver aux hautes responsabilités du pays, m’incline à penser, que notre pays survivra par ceux qui jettent des ponts, et non par ceux qui dressent des murs », a indiqué Moukagni Iwangou, que les Gabonais ont surnommé « le Bantu », avant d’indiquer qu’ « en son temps, [il a] proposé un agenda de sortie crise. [il a] été incompris ».

Aujourd’hui, souligne Moukagni Iwangou, « je suis heureux d’entendre des appels sans limite au rassemblement ».

Mais il semble que Jean Ping et Moukagni Iwangou ne parlent pas la même langue.

L’appel au rassemblement de Jean Ping qui date du 3 novembre dernier appelle les Gabonais à se fédérer autour de lui, dans le cadre de la réclamation de sa « victoire du 27 aout 2016 obtenue dans les urnes » et dont Moukagni Iwangou était l’un des acteurs, a indiqué un fervent disciple de Jean Ping.

« Moukagni Iwangou a-t-il appelé au rassemblement autour de Jean Ping ou pour aller à la mangeoire autour d’Ali Bongo qui a perdu la présidentielle de 2016 ? », s’est-il interrogé, un peu rieur.

Moukagni Iwangou a gagné sa célébrité le 7 mai dernier lorsqu’il a répondu à l’appel d’Ali Bongo pour devenir son ministre de l’Enseignement supérieur.

Il avait publié un post qui, à la limite, narguait ses anciens camarades de l’opposition.

« JE SUIS UN BANTOU. J’ai été appelé d’urgence pour servir la Nation. J’ai répondu à l’appel de la Nation. Je vais prêter serment le lundi 7 mai 2018. Je vais prendre part au Conseil des Ministres le mardi 8 mai 2018. Je vais rencontrer mon Parti, le mercredi 9 mai 2018. Je vais définitivement me prononcer, en parfaite connaissance de cause, le vendredi 10 mai 2018. Je m’appelle MOUKAGNI-IWANGOU. Je suis né à MOUILA. Je réside dans la Commune d’AKANDA. Je suis prêt à répondre de l’ensemble de mes actes », avait-il écrit pour acter son allégeance à Ali Bongo.

Précieux Koumba

 

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/moukagni-iwangou-bantu-tance-gravement-jean-ping">
Twitter