PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Menace de grève dès ce lundi à l’UOB, la mutuelle des étudiants dénonce une manipulation

Menace de grève dès ce lundi à l’UOB, la mutuelle des étudiants dénonce une manipulation

La bouffe au restaurant universitaire est l’une des causes du projet de grève @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’ancien bureau de la Mutuelle des étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB), conduit par Nicolas Ondo, pourrait déclencher dès ce lundi une grève générale à l’UOB, une initiative que conteste le bureau actuel dirigé par Ange Gaël Makaya Makaya.

 

Nicolas Ondo usant de ses droits et prérogatives d’ancien président du bureau de la mutuelle des étudiants de l’UOB a adressé le 17 octobre dernier un préavis de grève au secrétaire général de l’UOB.

Il exige le retrait de certaines mesures prises par le rectorat. Il s’agit entre autre de la décision sur l’admission en master. Selon cette décision, ne peuvent accéder en master que les étudiants ayant obtenu une note supérieure à 12/20. Pour les étudiants de la Faculté des lettres, seuls 20 étudiants ont le droit de s’inscrire en master – recherches contre 15 en master professionnel. Les autres doivent se débrouiller ou quitter l’UOB.

Nicolas Ondo dénonce une augmentation exponentielle des frais d’inscription en master qui passeraient de 20 000 FCFA à 1,8 million de FCFA pour les étudiants de la Faculté de droit.

Il dénonce également la réduction du nombre de repas au restaurant universitaire qui passent de 3 à un seul. Les nouveaux bacheliers ne se pas autorisés à prendre ce repas acheté au prix symbolique de 150 FCFA.

Enfin Nicolas Ondo déplore la non attribution de bourse aux nouveaux bacheliers.

L’étudiant soutient que ce constat a été effectué lors d’une assemblée générale. Les participants à cette assemblée générale avaient décidé d’entrer en grève 23 novembre 2015 si les autorités ne donnaient pas satisfaction à leurs revendications. Théoriquement donc, l’UOB sera en grève ce lundi matin.

Cependant, le nouveau bureau de la mutuel mis en place en juillet dernier, conteste cette initiative et dénonce une manipulation de la communauté estudiantine par un « groupuscule » sans légitimité.

A propos des revendications listées par la mutuelle de Nicolas Ondo, la nouvelle mutuelle affirme avoir ouvert des négociations avec les autorités compétentes pour trouver les solutions idoines.

Dans un point de presse dimanche dans le campus, Ange Gaël Makaya Makaya, président actuel de la mutuel a affirmé que les nouveaux bacheliers seront enrôlés à partir du 5 décembre pour accéder au restaurant universitaire. La mesure du repas unique est transitoire. Elle a été prise suite à la fermeture des dortoirs.

Entrée principale de l'UOB le 22 novembre 2015 @ Gabonactu.com
Entrée principale de l’UOB le 22 novembre 2015 @ Gabonactu.com

Makaya Makaya, affirme, par ailleurs, avoir obtenu des garanties pour l’ouverture imminente des comptes bancaires au profit des nouveaux étudiants. L’ouverture de ces comptes bancaires leur permettra de percevoir régulièrement leur bourse.

Il soutient que la prétendue décision d’augmenter les frais d’inscription à la faculté des droits de 20 000 à 1,8 million de FCFA n’existe nulle part. L’unique souci actuellement serait la non mise à disposition du budget annuel de la faculté alors que la nouvelle année académique est en passe de démarrer.

Il reconnait cependant qu’il existe un problème d’accès en master pour les étudiants. Mais à côté de ces manquements qui méritent d’être négociés avec l’autorité rectorale, le nouveau bureau de la mutuelle se félicite de la reprise des travaux du terrain de football, l’éclairage public, les voiries du campus et la poursuite bien que trop lents des travaux de réhabilitation des pavillons des étudiants internes.

Le bureau de la mutuelle a donc suggéré aux étudiants de ne pas suivre aveuglement les ordres du bureau sortant et donc de poursuivre normalement leurs activités.

 

Daniel Etienne

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Jean.jacques

    Quand je lus ce grnre d’information je me demande si les autorites de notre pays veulent vraiment la formation des futurs cadres.limiter les places pour le master?c’est la fin du monde.ou c’est la jalousie quel motif objectif de limiter les places pour s’inscrire en master.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/menace-de-greve-des-ce-lundi-a-luob-la-mutuelle-des-etudiants-denonce-une-manipulation">
Twitter