PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Mayila très en colère contre Robert Bourgi

Mayila très en colère contre Robert Bourgi

Robert Bourgi traité de chien domestique devenu sauvage par Louis Gaston Mayila alors que les deux hommes sont des proches de Jean Ping @ Gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Louis Gaston Mayila, de retour de Paris (France) où il a participé aux côtés de Jean Ping à une conférence au palais du Sénat français à un colloque sur le thème « l’Afrique, notre partenaire pour le pire ou pour le meilleur !» affirme avoir voulu étrangler Robert Bourgi, auteur, selon lui des rumeurs soutenant que Mayila veut aller au dialogue voulu par le président Ali Bongo Ondimba.

 

« Ce roquet (chien domestique devenu sauvage, ndlr) de Bourgi après avoir souligné qu’il a prié Sarkozy de venir au secours de Jean Ping, a ajouté que moi Louis Gaston Mayila j’appelais les gabonais à aller discuter avec Ali, alors que ceux qui instrumentalisent Bourgi, vivent aux crochets d’Ali par personnes interposées », s’insurge Mayila dans une lettre aux gabonais diffusée sur sa page Facebook.

 

« Ce même Bourgi aujourd’hui soutient Jean Ping comme la corde soutient le pendu, et vient lui faire croire que lui Bourgi, peut être pour quoi que ce soit, dans la résolution du drame gabonais ! Après on verra demain Bourgi, venir réclamer des mallettes d’argent à Jean Ping, comme il en réclamait à Ali Bongo qu’il qualifie aujourd’hui de monstre qu’il a créé, car les mallettes venant d’Ali Bongo se font rares ! » contre attaque Mayila parlant de Bourgi pourtant connu comme l’un des soutiens indéfectibles de l’opposition gabonaise et surtout de Jean Ping en France.

 

Me Mayila affirme qu’il a failli étrangler Bourgi dans l’enceinte du palais Bourbon alors que celui-ci venait de prendre la parole durant le colloque sur l’Afrique.

 

« Le Roquet Bourgi, après avoir débité, pour ne pas dire récité sa leçon, s’est levé pour sortir…quand au passage j’ai voulu l’empoigner pour lui demander de me regarder », raconte Mayila.

 

« Le Président Jean Ping m’a demandé de me calmer. Une dame assise devant moi m’a dit : « laisse tomber il n’en vaut pas la peine ! », précise le Nganga Missoko de Yombi.
« Dans les morts que nous pleurons, il n’y a ni le fils ni la fille de Bourgi », sonne Mayila qui ne comprend pas le rôle de Bourgi sinon son activisme.

 

« C’est vrai la bêtise ne tue pas, surtout pour quelqu’un qui, comme Bourgi qui hier disait qu’Ali Bongo était son candidat, aujourd’hui cet Ali Bongo est devenu un monstre de sa fabrication. Attendons de voir ce qu’il dira demain de Jean Ping si les mallettes d’argent ne sont pas au rendez-vous », prophétise le danseur de bwiti.
Pour achever son œuvre de diabolisation, Mayila regrette que « la saison des Nobels vient de se terminer » sans que « le prix Nobel de la bêtise politique » ne soit attribué à Maitre Bourgi. « Quel dommage ! » s’exclame-t-il.

 

Robert Bourgi est un avocat d’origine libanaise né au Sénégal. Il a construit sa fortune et son influence en surfant sur les fameux et tristement célèbres réseaux de la françafrique tissés par Jacques Foccart.

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/mayila-tres-colere-contre-robert-bourgi">
Twitter