PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Marcel Libama empêché de sortir du Gabon

Marcel Libama empêché de sortir du Gabon

Le syndicaliste Marcel Libama, l’un des 4 leaders de la société civile qui ont porté plainte le 13 janvier dernier contre Noureddin Bongo Valentin, a annoncé dimanche qu’il a été empêché de prendre l’avion pour Pointe Noire au Congo Brazzaville où il est attendu pour animer un séminaire.

« La police m’a dit que je suis interdit de sortie du territoire », a déclaré le syndicaliste joint au téléphone par un journaliste de Gabonactu.com

« Les policiers m’ont dit que tous les quatre leaders qui ont porté plainte contre Noureddin Bongo Valentin sont concernés par cette interdiction », a précisé le syndicaliste qui soutient n’avoir jamais été saisi par un magistrat pour lui notifier cette interdiction.


Marcel Libama est un formateur régional sur les questions d’éducation sociale et scientifique. Le séminaire qu’il partait animer à Pointe noire est co-organisé par la Confédération générale du travail (CGT, France).

Le 13 janvier dernier, Marcel Libama a joint sa voix au collectif des activistes et syndicalistes qui ont porté plainte contre Noureddin Bongo Valentin, fils de l’actuel chef de l’Etat gabonais, pour une supposée affaire de corruption découlant d’une découverte des milliards de FCFA  prétendue l’appartenir. L’argent aurait été découvert suite à une altercation qui se serait produit le 6 janvier courant au carrefour Rio dans le 3ème arrondissement de Libreville entre des gendarmes et des éléments de la garde républicaine (GR).

Le fils du président est aussi accusé de disposer de plusieurs sociétés écrans au Gabon, à Dubaï et dans des paradis fiscaux.

Nourredin Bongo Valentin, a été récemment promu Coordonnateur général des affaires présidentielles. Depuis cette promotion, il fait l’objet de plusieurs attaques car soupçonné d’être mis en vedette afin de succéder à son père, Ali Bongo Ondimba.

Les autres auteurs de la plainte sont Ghislain Malanda président du Mouvement sauvons la République, Georges Mpaga président exécutif du ROLBG et Jean Remy Yama président de la confédération syndicale Dynamique unitaire.

L’avocat de Noureddin Bongo Valentin, Claude Dumont Beghi, a immédiatement annoncé avoir également porté plainte contre le collectif des activistes gabonais pour dénonciation calomnieuse.

« Les atteintes manifestes à ces principes fondamentaux imposent à Monsieur Noureddin Bongo Valentin le dépôt d’une plainte pour dénonciation calomnieuse auprès des autorités judiciaires compétentes », a expliqué Me Dumond Beghi dans un communiqué.

Carl Nsitou

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle