PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Mairie d’Akanda : les conseillers municipaux de l’opposition pourraient ester en Justice Gregory Laccruche Alihanga pour gestion opaque

Mairie d’Akanda : les conseillers municipaux de l’opposition pourraient ester en Justice Gregory Laccruche Alihanga pour gestion opaque

Le porte-parole de la coalition des 11 conseillers municipaux de l’opposition (RHM-UN), Jean Gaspard Ntoutoume Ayi durant sa conférence de presse le 24 octobre à Akanda (nord de Libreville) ©  Gabonactu.com

Le porte-parole de la coalition des 11 conseillers municipaux de l’opposition (RHM-UN), Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, a déclaré récemment dans une conférence de presse qu’il pourrait ester en justice le maire de la commune d’Akanda (nord de Libreville), Gregory Laccruche Alihanga pour gestion opaque de la municipalité, laquelle n’a pas encore tenu sa session de conseil municipale depuis sa mise en place il y a 7 mois.

Les opposants conseillers  locaux ont décidé dans une correspondance de saisir  tous les 47  conseillers municipaux de la commune d’Akanda. Objectif visé, sollicité l’adhésion de la moitié des conseillers pour contraindre le maire, conformément à la loi,  de convoquer la 1ère  session extraordinaire  du conseil municipal d’Akanda.


Le conseil municipal de la commune d’Akanda est majoritairement dominé par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 50 ans).

« Si une majorité ne parvenait pas à se dégager au sein du conseil municipal pour la convocation de cette session extraordinaire, l’autorité de tutelle sera saisie conformément aux dispositions de l’article 366 de la loi organique. En dernier ressort, si contre toute attente l’autorité de tutelle devait ne pas prendre ses responsabilités, les juges administratifs et des comptes seront saisis », a fait savoir   M. Ntoutoume Ayi, excédé par la gouvernance pour le moins approximative de l’actuel  maire d’Akanda.

Le 24 octobre courant, ce groupe de 11 conseillers  de l’opposition ont été interdits d’accéder à l’hôtel de ville d’Akanda où ils voulaient tenir leur conférence de presse pour évoquer de la problématique de la gestion de ladite municipalité. Un contingent des policiers a verrouillé le portail pour une raison inconnue. La conférence de presse a été délocalisée pour se tenir au domicile du conseil municipal Jean Gaspard Ntoutoume Ayi .

Antoine Relaxe

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort