PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Maganga Moussavou menace d’appeler à la désobéissance civile pour contraindre Ali Bongo au dialogue

Maganga Moussavou menace d’appeler à la désobéissance civile pour contraindre Ali Bongo au dialogue

Le couple Maganga Moussavou durant la conférence de presse @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’opposant Pierre Claver Maganga Moussavou a annoncé vendredi dans une conférence de presse à Libreville, qu’il engagera des actions fortes de désobéissance civile si le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba ne convoque pas urgemment un dialogue national « inclusif et sans tabou » d’ici le 17 août prochain.

« Passé ce délai, nous allons proposer la désobéissance civile », a annoncé M. Maganga Moussavou dans un ton ferme lors de la conférence de presse qu’il a animé au siège de son parti sis au quartier ancien SOBRAGA dans le 2ème arrondissement de Libreville en présence de son épouse Albertine Maganga Moussavou. Son épouse est en effet l’un de deux députés de l’opposition qui siègent à l’Assemblée nationale qui compte 125 députés.

Selon le président du Parti social démocrate (PSD), cette désobéissance civile se manifestera par des actions fortes et contraignantes. Celle d’amener les populations à faire partir par contrainte les préfets et les gouverneurs de certaines localités du pays. Pour lui, « on dira par exemple, monsieur le gouverneur, prenez vos affaires et votre famille, regagner tranquillement Libreville à l’instant même ». Il a ajouté que la désobéissance civile ne se fera sans violence. Ceci, a-t-il indiqué, pour faire pression au pouvoir quant à l’organisation du dialogue pour apaiser le climat politique et social morose.

« C’est avec beaucoup de détermination que je demande ce dialogue », a poursuivit le maire de Mouila (sud du pays), laissant couler quelques larmes. Il a indiqué par la suite que l’absence du dialogue entraine l’intolérance et l’intolérance engendre les excès.

Pierre Claver Maganga Moussavou a également souligné qu’il était près au sacrifice suprême. « J’ai décidé de me sacrifier », a-t-il affirmé en présence de son épouse.
Le couple Maganga Moussavou tenait cette conférence de presse au lendemain de leur retour des Etat Unis où il a pris part à un séminaire sur la gestion des conflits postélectoraux. Le couple a donc profité de cette conférence pour restituer au peuple l’expérience accumulée durant ce voyage d’imprégnation démocratique.

Mme Maganga Moussavou a particulièrement dit à l’assistance qu’aux Etats-Unis « la constitution garantie l’alternance au pouvoir mais au Gabon elle est verrouillée ».

Il y a quelques jours, l’opposant, Victor Mouang Mbandinga a également sollicité du pouvoir en place la convocation d’un dialogue national inclusif et sans tabou.

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/maganga-moussavou-menace-dappeler-a-la-desobeissance-civile-pour-contraindre-ali-bongo-au-dialogue">
Twitter