PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’Union nationale finalement réhabilitée

L’Union nationale finalement réhabilitée

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’Union nationale (UN, opposition radicale), dissout en janvier 2011 suite à l’auto-proclamation de son secrétaire exécutif, André Mba Obame, comme président de la République du Gabon, a finalement été réhabilitée ce mercredi par un décret, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Guy Bertrand Mapangou.

 

 

« Le parti politique Union Nationale est réhabilité et autorisé à exercer ses activités sur l’ensemble du territoire national ; après que ses dirigeants aient déposé auprès des services compétents du Ministère de l’Intérieur, toute modification intervenue au sein de ses structures », a notamment déclaré le ministre de l’intérieur.

 

« Le Ministre de l’Intérieur a pris ce jour un arrêté qui annule l’arrêté n° 001/MISPID/SG du 27 janvier 2011 portant dissolution de l’Union Nationale », poursuit M. Mapangou.

 

L’annonce du ministre n’était plus qu’une formalité attendue de tous car le 31 décembre dernier, dans un message à la nation, le chef de l’Etat gabonais avait déjà estimé que la loi sur la dissolution de partis politiques et toutes les autres sanctions associées étaient une violation des libertés.

 

 

Il avait instruit son gouvernement pour prendre les mesures nécessaires pour réviser cette loi.

 

Le 29 décembre dernier, le conseil des ministres a adopté l’ordonnance n° 002/PR qui modifie la loi n° 24/96 du 6 juin 1996, relative aux partis politiques.

 

La nouvelle ordonnance a pour principaux objectifs d’assouplir les sanctions frappant les membres fondateurs ou dirigeants d’un parti politique interdit ; de renforcer la stabilité du fonctionnement des partis politiques ; d’encadrer l’exercice des libertés démocratiques et de protéger les Institutions de la République.

 

« Les membres fondateurs ou dirigeants du parti politique dissout non détenteur d’un mandat électif peuvent à compter de la publication de la présente Ordonnance, soit réintégrer leur formation politique en cas de réhabilitation de celle-ci, soit créer de nouvelles formations politiques, soit occuper des postes de responsabilité dans d’autres partis politiques », précise l’ordonnance.

 

Guy Bertrand Mapangou lisant la déclaration de réhabilitation de l'Union nationale
Guy Bertrand Mapangou lisant la déclaration de réhabilitation de l’Union nationale

En milieu d’après midi, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a confirmé cette réhabilitation. C’était lors d’une rencontre avec la classe politique nationale en vue de relancer le Conseil national de la démocratie (CND), la cellule de dialogue entre le pouvoir, la majorité et l’opposition.

 

Créé au lendemain de l’élection présidentielle anticipée de 2009, l’Union nationale s’est rapidement imposée comme l’un des principaux partis de l’opposition gabonaise. Il regroupe d’anciens compagnons d’Omar Bongo Ondimba qui ont aussi été des barons du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968).

 

Sa dissolution est prononcée en janvier 2011. Le ministère de l’Intérieur estime que le Secrétaire exécutif du parti, André Mba Obame vient de commettre un acte de haute trahison en s’auto proclamant président de la République suivi de la formation d’un gouvernement parallèle.

 

Le turbulent opposant revendique de cette façon sa victoire à l’élection présidentielle de 2009 que lui aurait volée Ali Bongo Ondimba. La décision radicale du gouvernement pourrissait depuis lors le climat politique dans le pays. L’opposition présentait cette décision comme l’une des preuves que le régime de Libreville est une dictature.

 

Yves Laurent GOMA

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/lunion-nationale-finalement-rehabilitee">
Twitter