PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’Union africaine a dit « Niet » à Jean Ping

L’Union africaine a dit « Niet » à Jean Ping

Jean Ping, Didjob Divungi Di Ndinge et Zacharie Myboto membres de la délégation à son départ pour Abidjan @ DR

Libreville, 26 novembre (Gabonactu.com) – L’Union africaine (UA) a catégoriquement refusé de recevoir le mémorandum sur la crise gabonaise que l’ancien président de la Commission de l’UA, Jean Ping souhaitait en personne remettra à l’institution en prélude au sommet des chefs d’Etat de l’Union Africaine (UA)-Union Européenne (UE) qui se tiendra à Abidjan en Côte d’Ivoire les 29 et 30 novembre prochains, annonce Jean Ping dans un communiqué publié depuis Abidjan.

 

« Apres avoir consulté la présidence de la Commission de l’Union africaine, ses représentants n’ont pas souhaité recevoir le mémorandum que la délégation devait leur remettre, à l’adresse des Chefs d’Etat », mentionne le communiqué de la Coalition pour une nouvelle République qui soutient Jean Ping.

 

L’ancien président de la commission de l’UA a personnellement séjourné à Abidjan en Côte d’Ivoire du 22 au 25 novembre dernier en compagnie de Dijob Divungi Di Ndinge, ancien Vice-président de la République, Président de l’Alliance Démocratique et Républicaine (ADERE) et Zacharie Myboto, ancien Ministre d’Etat, Président de l’Union Nationale (UN).

 

« C’est inacceptable », a vociféré dimanche à Libreville Zacharie Myboto interrogé par un reporter de  Gabonactu.com.

 

Le communiqué reconnait que la délégation de l’Union européenne a bien réceptionné le document. Zacharie Myboto a d’ailleurs expliqué la Coalition pour une nouvelle République s’est résolue de se rendre à Abidjan suite à une récente résolution du parlement européen qui recommandait que l’EU inscrive la situation politique au Gabon à l’ordre du jour du sommet UA-EU d’Abidjan.

 

Zacharie Myboto a confié que Jean Ping et sa délégation avaient sollicité une rencontre avec le président ivoirien Alassane Ouattara, via son ambassadeur au Gabon, afin de lui remettre aussi une copie du mémorandum à mains propres. Malheureusement, le président Ouattara n’a pas reçu la délégation, a affirmé le président de l’Union nationale.

 

Dans le mémorandum, Jean Ping et sa coalition demandent deux principales choses : la reconnaissance de sa victoire à l’élection présidentielle de 2016, volée selon lui par Ali Bongo Ondimba. L’ouverture d’une enquête internationale sur les violences post-électorales qui ont endeuillées des familles gabonaises.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/lunion-africaine-a-dit-niet-a-jean-ping">
Twitter