PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’UN demande au 1er ministre d’exiger de Riyad la lumière sur la maladie d’Ali Bongo

L’UN demande au 1er ministre d’exiger de Riyad la lumière sur la maladie d’Ali Bongo

François Ondo Edou©DR

Libreville, 5 décembre (Gabonactu.com) – L’Union nationale (UN, opposition proche de Jean Ping) a demandé mercredi au Premier ministre Emmanuel Issozé-Ngondet d’exiger des autorités saoudiennes toute la lumière sur la maladie d’Ali Bongo Ondimba, dans un communiqué du Bureau national de ce parti, signé de son vice-président et porte-parole François Ondo Edou.

 

« Concrètement, l’Union Nationale demande au Premier ministre  de demander aux autorités saoudiennes,  dans le respect des convenances diplomatiques de faire toute la lumière sur la maladie du président de la République, qui séjournait à Ryad comme hôte officiel », indique le communiqué.

 

En effet, invité en Arabie saoudite par les autorités royales pour prendre part à une conférence sur l’économie, Ali Bongo est tombé malade le 24 octobre dernier à Riyad, au royaume des Saoud.

 

Privés d’informations depuis 4 jours, les Gabonais ont tanné le gouvernement des questions. Mais c’est le porte-parole de la présidence qui a été autorisé à prendre la parole.

 

« Malaise », « fatigue passagère », « légère fatigue due à une intense activité », « fatigue sévère » et enfin « vertiges persistants avec saignements » ont tour à tour été annoncés comme maladies dont a souffert Ali Bongo, sans qu’aucune image ou explication convaincante n’ait été produite ; poussant même la population à donner le président Bongo pour mort.

 

Chef d’Etat en plein exercice, aucun membre du gouvernement n’a pu lui rendre visite et aucun bulletin de santé n’a pu être délivré au peuple dont il a un mandat. Mais contre toute attente, le président Gabonais se retrouve au Maroc pour suivre une convalescence.

 

L’UN exige aussi à la Cour constitutionnelle « d’ordonner une expertise médicale sur les réelles capacités physiques et intellectuelles d’Ali Bongo, conformément à l’article 92 de sa loi organique et au Sénat d’exiger du gouvernement des explications sur les implications de cette situation, notamment s’agissant des relations avec les royaumes d’Arabie saoudite et du Maroc ».

 

Précieux Koumba

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/lun-demande-1er-ministre-dexiger-de-riyad-lumiere-maladie-dali-bongo">
Twitter