PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’UE regrette que la Cour Constitutionnelle n’ait pas été en mesure de rectifier de manière satisfaisante les anomalies observées lors du recensement des votes

L’UE regrette que la Cour Constitutionnelle n’ait pas été en mesure de rectifier de manière satisfaisante les anomalies observées lors du recensement des votes

Photo @ archives Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) –  La Mission d’observation électorale (MOE) de l’Union européenne regrette que la Cour Constitutionnelle n’ait pas été en mesure de rectifier de manière satisfaisante les anomalies observées lors du recensement des votes, affirme-t-elle dans une déclaration transmise à Gabonactu.com

 

 

La Mission regrette que la Cour soit contrainte de statuer sur des procès-verbaux fournis par la CENAP, sans obtention pour elle-même de copies officielles le jour même du scrutin, ni possibilité de recompte des bulletins de vote afin d’établir la validité des résultats.

 

De plus, « L’absence de confrontation des différentes copies des procès-verbaux, qui devait servir de contrôle de la régularité de ceux-ci et permettre de renforcer la confiance des parties prenantes dans l’intégrité du scrutin, révèle une grande faiblesse du système électoral, » a dit la Chef Observateur, Mariya Gabriel. Elle a ajouté que le refus d’ouvrir la phase de recompte aux candidats et leurs représentants n’a pas contribué à renforcer la confiance du peuple gabonais dans le travail de la Cour.

 

La Mission rappelle que ses observations sur le terrain l’ont mené à conclure qu’il y a eu d’évidentes anomalies dans les résultats pour la province du Haut-Ogooué où le taux de participation a été annoncé à 99.93%. Ces résultats ont fait l’objet d’un recours. « Étant conscient que le travail de la Cour s’est déroulé dans un contexte très tendu et avec des contraintes techniques, nous regrettons néanmoins que les doutes sérieux sur les résultats du Haut-Ogooué n’aient pas été levés de manière satisfaisante, » a déclaré Mme Gabriel.

 

« Je répète l’importance que tous les acteurs du processus électoral fassent leur maximum pour sauvegarder la paix et privilégient la voie des recours juridictionnels encore à leur disposition sur celle de la violence », a-t-elle insisté.

 

La Mission d’observation électorale est présente au Gabon depuis le 12 juillet. Un rapport final détaillé, couvrant l’ensemble du processus électoral et incluant des recommandations pour les futurs scrutins, sera prochainement publié par la Mission.

Gaston Ella

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. P.Bayeba

    Il n’y a eu que cette mission-là ? Cela s’appelle acharnement et néo-colonialisme sinon le constat sur les fameuses anomalies ne serait pas sélectif. Pourquoi seulement le Haut-Ogooué ?

    Reply
  2. Jean jacques

    Vous pensez que les africais sont aveugles tout le mal que vous faites en Afrique.c’est pour cela les africains preferent travailler plus avec les autres partenaires qui ne se melent pas des pbmes internes des autres. Mais la France.usa.et UE. le mal de l’Afrique vous.pour vous il fallait que la cour declare ping vainqueur avec la fraude organisée dans certains bureaux de vote de libreville.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/lue-regrette-cour-constitutionnelle-nait-ete-mesure-de-rectifier-de-maniere-satisfaisante-anomalies-observees-lors-recensement-votes">
Twitter