PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’UE offre 61.5 millions d’euros pour protéger l’environnement en Afrique centrale

Photo @ DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’Union européenne a offert  61.5 millions d’euros pour la 6ème phase Programme d’appui pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles « ECOFAC 6 ».

 

L’accord relatif à ce financement a été conclu vendredi à Yaoundé au Cameroun en marge de la réunion annuelle des ordonnateurs nationaux et régionaux de la région Afrique centrale sur la mise en œuvre du 11ème FED.

 

Le programme ECOFAC 6 cible un appui direct à près de 12 aires protégées réparties sur sept Etats différents et huit paysages prioritaires pour la conservation. Il vise à contribuer à une économie verte caractérisée par un développement économique durable et inclusif, ainsi qu’à la lutte contre le changement climatique.

 

La diversité des sites concernés couvre l’ensemble des milieux naturels représentatifs de la région d’Afrique centrale, des savanes du Sahel aux forêts du bassin du Congo, les paysages insulaires de SaoTomé-et-Principe et l’aire marine protégée de Mayumba au Gabon.

 

Compte tenu de la pluralité des situations dans les paysages et les territoires concernés, les activités prévues sont adaptées en fonction des contextes et des spécificités de chaque site.

 

Les populations locales seront associées à la gestion durable des ressources naturelles et représentées dans les structures de pilotage et de suivi des aires protégées.

 

La valorisation de ressources naturelles, par exemple par la promotion de l’écotourisme, assurera une source de financement durable pour la conservation, et des bénéfices importants pour les populations.

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/lue-offre-61-5-millions-deuros-proteger-lenvironnement-afrique-centrale">
Twitter