PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Gabon: l’UE et la France lancent l’appel à projet « Azobé »

Gabon: l’UE et la France lancent l’appel à projet « Azobé »

L’ambassadrice de l’UE et le diplomate français durant la cérémonie de lancement du projet Azobé © Gabonactu.com

Fruit d’une volonté commune exprimée par la Délégation de l’Union Européenne et l’Ambassade de France au Gabon, le projet Azobé a été lancé mardi à l’Institut culturel français (IFG).  Il s’agit d’un financement de projets portés par des acteurs de la société civile gabonaise dans les domaines du développement durable, du numérique et de l’artisanat.

Le lancement officiel du projet Azobé s’est fait en présence de Rosario Bento Pais et Philippe Autié, respectivement Ambassadeur de l’Union européenne et ambassadeur de la France au Gabon. Il s’agit d’un financement d’une valeur supérieure à 260 millions de francs CFA (400 000 euros), qui répond à une volonté commune de mobiliser des fonds afin d’accompagner le gouvernement gabonais dans les domaines de l’insertion professionnelle des jeunes et du développement économique et local.


« L’appel à projets Azobé renforce la dynamique engagée dans le cadre d’une coopération étroite avec le ministère gabonais en charge de l’artisanat en faveur de la création d’une chambre nationale de métiers. L’écosystème gabonais qui se structure sur cette question en fédérations et confédérations de métiers doit pouvoir en profiter pleinement », a indiqué M. Philippe Autié.

Pour l’ambassadrice de l’UE, cet accompagnement a pour objectif de permettre à la société civile gabonaise d’être partie intégrante dans le développement économique du pays. « Pour nous, le plus important, c’est appuyer la gouvernance locale et participer au développement du pays, offrir un espace pour qu’ils puissent se construire. Nous voulons que la société civile puisse agir de manière libre pour participer au développement de leur pays », a -t-elle précisé.

D’un montant attribuable à chaque projet compris entre 10 et 39 millions de francs CFA (entre 15 000 euros et 60 000 euros), l’appel à projet Azobé est ouvert aux acteurs non gouvernementaux gabonais disposant d’une existence formelle. Les documents sont disponibles sur le site de l’Ambassade de France et de l’Institut Français. Les candidats ont jusqu’au 28 février pour déposer leurs dossiers.

Par ailleurs, des informations supplémentaires seront données au cours d’une communication publique ce jeudi 12 décembre à l’Institut français de Libreville.

Lisa Mboui

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn