PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Louis Gaston Mayila en conférence de presse vendredi

Louis Gaston Mayila en conférence de presse vendredi

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Louis Gaston Mayila, président de l’Union pour une nouvelle République (UPNR, opposition) donnera une conférence de presse probablement pour parler de ses problèmes de justice qui lui poursuit pour fausse monnaie.

 

C’est la deuxième sortie publique de Mayila depuis sa mise en liberté provisoire. La première fois, il avait simplement remercié ses militants, les cadres de son parti ainsi que toutes les personnes qui l’ont soutenu durant son incarcération.

 

« J’espère que je ne retournerai plus en prison et que ma liberté provisoire deviendra une liberté définitive », avait-il déclaré lors de cette première sortie le 21 novembre dernier.

 

« J’attends les preuves », avait  écrit l’ancien haut dignitaire de la République dans une déclaration lue par son attaché de presse, Elvive Milendji Mbadinga.

 

Et pourtant, Sidonie Flore Ouwé, procureure de la République avait confirmé dans une interview à Gabonactu.com que : « Nous avons saisi tous les éléments qui nous ont permis de retenir l’infraction de contrefaçon de billets de banque. M. Mayila va comparaître devant la cour criminelle en procédure de crime flagrant ».

Selon sa famille, M. Mayila n’est nullement impliqué dans une affaire de fausse monnaie ; l’opposant serait tombé dans un traquenard tendu par des personnes qui voulaient lui vendre un terrain.

Mayila victime d’un guet-apens

C’est durant la visite du fameux terrain qu’il s’est retrouvé en face d’un gang qui menaçait de le tuer s’il ne donnait pas 30 millions de francs CFA. Il se sert de son luxueux 4×4 comme monnaie d’échange, mais 48 heures après les faits il porte plainte pour vol de voiture.

L’enquête de la police judiciaire conduit vers les présumés voleurs qui sont tous interpellés, ceux-ci affirment que M. Mayila leur a donné sa voiture comme gage en échange de la fausse monnaie.

Ainsi donc l’accusateur et les accusés se retrouvent tous en prison, mais M. Mayila, victime d’un grave malaise n’a passé que quelques heures à la prison centrale. Il a finalement passé deux mois dans la clinique Chambrier où des soldats de la sécurité pénitentiaire veillaient sur lui mais à ses frais.

Mayila a ainsi signé jeudi, sa première sortie publique après le déclenchement de cette affaire qui a quasiment ravagé sa longue et riche carrière politique.

Il a profité de l’occasion pour remercier ses militants et les cadres de son parti qui se sont battus pour sa libération.

 

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/louis-gaston-mayila-en-conference-de-presse-vendredi">
Twitter