PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’opposition gabonaise pointée du doigt pour son discours violent contre Ali Bongo

L’opposition gabonaise pointée du doigt pour son discours violent contre Ali Bongo

Le secrétaire général du CRAC en pleine sensibilisation au quartier Beau-Séjour-Palmiers  le 15 août 2015 @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le secrétaire général du Club de réflexion d’action citoyenne, (CRAC), Lié-José Moundounga a dénoncé samedi lors d’une causerie citoyenne au quartier Beau-séjour dans le 5ème arrondissement de Libreville, les velléités de violence dont fait montre certains leaders de l’opposition gabonaise pour dit-il déstabiliser le Gabon en 2016, année prévue pour l’élection présidentielle.

 

 

« Ne vous laissez pas distraire par le comportement de certains compatriotes qui disent le mensonge pour détruire le pays », a dit M. Moundounga, invitant les populations de ce quartier à la prise de conscience. Le CRAC se définit comme une plateforme associative soutenant l’action et la vision du développement du chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba.

 

 
Le CRAC met en cause le « va-t’en-guerre » de Jean Ping, opposant radical au régime d’Ali Bongo Ondimba. « Il dit qu’en 2016 le changement se fera obligatoirement », a laissé entendre, Léonce Boukossou, un des porte-paroles de l’association, répétant les mots qu’il attribue à l’ancien président de la commission de l’Union africaine dans ses différentes sorties.

 

Le chef du quartier Beau-Séjour posant les doléances des populations @ Gabonactu.com
Le chef du quartier Beau-Séjour posant les doléances des populations @ Gabonactu.com

Pour M. Boukossou, « monsieur Ping a oublié que le changement ne se décrète pas ». Tout en dénonçant cet état des faits, le porte-parole du CRAC a également pris au mot l’opposant Ping, lequel interpelait du haut de la tribune de l’union africaine en 2010, la communauté internationale sur « l’attitude de certains opposants qui voulaient importer la violence au Gabon ».

 

 
La causerie citoyenne du CRAC tenue au quartier Beau-Séjour-Palmier rentre dans le cadre d’une vaste campagne de sensibilisation organisée par l’association depuis plusieurs mois à travers les différents quartiers de Libreville et Owendo. Dans les prochains jours, le CRAC devrait se ployer à l’arrière-pays pour apporter le même message de paix. Dans le quartier Beau-Séjour, des dizaines des jeunes, adultes et vieux venus pour la circonstance ont été édifiés également sur les projets déjà réalisés ou en cours de réalisations par le gouvernement pour le bien-être des citoyens.

 

 

Comme dans d’autres quartiers où le CRAC est passé, les populations n’ont pas manqué de poser quelques doléances. Parmi lesquelles, le paiement et la valorisation des pensions de retraite devenue très insignifiantes. « Les retraités subissent le martyr. Comme si c’est un fait exprès pour nous pousser à la mort », a déploré le retraité chef du quartier de Beau-Séjour, André Nguema Obiang.

 

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/lopposition-gabonaise-pointee-du-doigt-pour-son-discours-violent-contre-ali-bongo">
Twitter