PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’opération Mamba attrape et jette le DG de la Marine marchande en prison

L’opération Mamba attrape et jette  le DG de la Marine marchande en prison

Léon Ndong Nteme @ Direct info

Libreville, 24 avril  (Gabonactu.com) – Le directeur général de la Marine Marchande Léon Ndong Nteme et son conseiller juridique Didier Armand Kimbirima ont été  placés, le 24 avril 2017, en détention préventive au Gros-Bouquet pour détournement et complicité de détournement de deniers publics, dans le cadre de l’opération Mamba.

 

Nommé en février 2016 à la tête de la Marine Marchande après plusieurs années d’éclipses, Léon Ndong Nteme, 52 ans, avait défrayé la chronique, en juin 2011, lors d’un braquage de près de 100 millions de francs commis à son domicile.

 

Selon des membres de son administration, certaines entreprises du secteur maritime subissaient, depuis quelque temps, un «racket» de  la part de celui qui était jusque-là directeur général de la Marine Marchande. Des sources judiciaires concordantes soutiennent qu’en compagnie de son conseiller juridique, l’homme a été interpellé et interrogé plusieurs fois à la Direction générale de la recherche (DGR), un service de la Gendarmerie nationale. « Avec son conseiller Juridique, Didier Armand Kimbirima, Léon Ndong Nteme vient d’être placé en détention préventive au Gros-Bouquet pour détournement et complicité de détournement de deniers publics. Ils seront entendus au fond par un juge d’instruction dans les tout prochains jours pour cerner tous les contours de cette affaire», indique une source judiciaire proche du dossier.

 

Protégé de Paul Biyoghé Mba, le tout premier chef du gouvernement du mandat échu d’Ali Bongo, Léon Ndong Nteme, connu pour son expansivité, était réputé détenir des dossiers sur bien de malversations commises au début du premier mandat d’Ali Bongo.

 

De nombreux commentateurs et quelques indiscrétions restant à vérifier laissent entendre que son arrestation aurait un lien avec l’affaire opposant actuellement le Groupe Santullo-Sericom à l’Etat gabonais autour d’une ardoise estimée à 175 milliards.

Quel pourrait donc être le montant réel du butin qu’il aurait pu subtiliser au moment où il officiait à la direction du Budget ? L’opération Mamba tiendrait là un bon «poisson-pilote» qui en sait sur des dossiers concernant des personnalités plus importantes.

 

Après une «traversée du désert» de six ans, il a été nommé à la tête de la Marine marchande en février 2016. Selon des sources internes de cette administration, ses rapports avec ses collaborateurs étaient des plus difficiles. Par ailleurs, selon diverses indiscrétions, le bâtiment abritant actuellement, à Owendo, les services de la direction générale de la Marine marchande serait sa propriété, même si un Libano-Gabonais, propriétaire désigné de cet immeuble, servirait de paravent.

Direct info & Gabonreview

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. jean -jacques

    Finalement au Gabon , les personnes morale sont rares , on a plus des sous hommes, les voleurs, criminels, faux opposants, ,dans cette situation, cher president l’heurs de construire une grende prison, dans la forêt des abeilles est arrivée. pour permettre de jetter tous ses voleurs criminels en prison.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/loperation-mamba-attrape-jette-dg-de-marine-marchande-prison">
Twitter