PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’OPAM prie la HAC de reconsidérer la sanction infligée au journal la Loupe

L’OPAM prie la HAC de reconsidérer la sanction infligée au journal la Loupe

La Une qui pose problème@Gabonactu.com

Libreville, 12 août (Gabonactu.com) – L’organisation patronale des médias du Gabon (OPAM) a prié vendredi la haute autorité de la Communication (HAC), à travers un communiqué de presse, de reconsidérer la sanction qu’elle a infligée le 7 aout dernier au journal privé ’’La Loupe’’. 

« Nous lui […à la HAC] demandons humblement de reconsidérer la sanction infligée au journal ’’ La Loupe ’’, dans l’intérêt supérieur de l’image du Gabon dont les atteintes répétées aux libertés de la presse lui valent chaque année d’être mal classé par les institutions internationales veillant sur les droits de l’homme et le respect des libertés. Notamment Reporters sans frontières qui a tweeté ce vendredi « Gabon, le journal la Loupe suspendu un mois pour des propos « contraires aux règles d’éthique et de déontologie ». #RSF considère cette mesure conservatoire disproportionnée et appelle les autorités gabonaises à revoir les sanctions administratives visant les médias gabonais », a écrit le président de l’OPAM, Guy Pierre Biteghe, tout en sollicitant de la haute autorité une audience.

La haute autorité de la Communication a prononcé une suspension d’un mois ferme à l’endroit de ce confère pour avoir titré « Voici les ’’parasites’’ de la République », parlant du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, du vice-président Pierre Claver Maganga-Moussavou, des anciens et actuels ministres et de la présidente de la Cour constitutionnelle.

Avant l’Opam, plusieurs voix s’étaient déjà élevées pour dénoncer cette décision.

Précieux Koumba

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/lopam-prie-hac-de-reconsiderer-sanction-infligee-journal-loupe">
Twitter