PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE

L’ONG Malachie engage les femmes dans le leadership

L’ONG Malachie engage  les femmes dans le leadership
image_pdfimage_print

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Pépécy Ogouliguendé, présidente de l’ONG Malachie par ailleurs coordinatrice du Réseau des femmes sunamites  du Gabon (REFESUG) a invité le 20 décembre 2014 dernier à Libreville lors d’une conférence débat, organisée en partenariat avec l’ambassade des Etats unis au Gabon, les femmes à un engagement ferme dans le leadership pour, dit-elle, contribuer au développement du pays.

 

« Il faut de l’engagement et de la volonté  pour réussir », a indiqué Mme. Ogouliguendé au cours de son exposé sur le leadership féminin. Les échanges pour le renforcement des capacités  se sont déroulés dans une salle pleine du quartier Angondjé dans la commune d’Akanda, au nord de Libreville.

 

 

La conférencière a mis en évidence d’autres principes qu’une femme devait s’approprier pour sa réussite. Il s’agit entre autres des valeurs comme la passion,  la discipline,  la persévérance et l’action. Pour elle, « traduire une inspiration en action, même petite peut transformer la vie» d’une ou d’un groupe de personnes.

 

Le réseautage pour la visibilité et le dynamisme

 

Le Réseautage est l’un des principes,  a-t-elle dit, recommandés aussi pour la réussite.  Selon l’exposant,  il n’est  pas possible d’évoluer seul dans ce monde en perpétuel évolution« Il faut s’ouvrir aux autres, tirer la richesse que les unes et les autres peuvent avoir dans un domaine particulier », a-t-elle souligné en substance.

 

 

La conférence avait pour thème central  en anglais « yes women can together for change » qui veut dire en français « les femmes peuvent  ensemble pour le changement». L’initiative a mobilisé plusieurs dizaines des femmes provenant du monde  entrepreneurial, de la société civile et de la sphère politique.  Parmi ces femmes leaders présentes  il y avait une « success story » de l’approche genre, Annie Chrystel Eugénie Limbourg Iwenga, délégué nationale des femmes du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).  Mme Limbourg Iwenga est de formation ingénieure  informaticienne.

 

 

Pour elle,  « Oui au leadership féminin mais dans un contexte de paix,  parce que sans la paix tout ce que nous pouvons faire aujourd’hui serait nul et de nul effet ».  Cette interpellation aux femmes, a-t-elle indiqué, visait à conscientiser ces dernières qui constituent le socle  de  la société. Une culture de la paix traduisant un pan de leadership.  L’oratrice est l’une des initiatrices  de la dynamique des femmes pour la paix lancée récemment.

 

Au terme de la conférence, les femmes se sont constituées en une plate forme (Réseau) pour mener des réflexions sur l’agenda 2015.  Elles devront plancher sur les Objectifs du développement pour le  millénaire (OMD) qui vont être évalués dans tous les pays l’année prochaine.  La question du genre y est intégrée. Il y a  aussi la déclaration de Beijing (Pékin) dont chaque pays devra faire le point 20 ans après.

Les femmes se préparent également à mieux comprendre et s’impliquer dans l’AGOA, une initiative  américaine visant à favoriser l’entrée aux USA des produits africains sans droits de douanes. La prochaine réunion de cette initiative se déroulera en 2015 au Gabon.

 

Sydney Ivembi

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *