PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’ONEP menace de paralyser tout le secteur pétrolier au Gabon

L’ONEP menace de paralyser tout le secteur pétrolier au Gabon

Photo @ Archives DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L ’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP, le plus grand syndicat du secteur) a décidé dimanche à Port-Gentil d’organiser une grève générale qui paralysera durant au moins une journée tout le secteur pétrolier au Gabon pour dire au gouvernement « plus jamais » d’interventions militaires dans un site pétrolier en grève.

 

Selon un communiqué publié à l’issue d’une assemblée générale tenue à son siège de Port-Gentil, l’ONEP invite toutes ses structures de base de convoquer des assemblées sectorielles dans les sites pétroliers et les autres entreprises connexes du lundi au mardi 28 février 2017.

 

Chaque assemblée sectorielle fera des suggestions au secrétariat national à Port-Gentil pour ou contre cette grève. Le Secrétariat général de l’ONEP recommande vivement le déclenchement de cette grève pour plus jamais des gaz lacrymogènes soient tirés dans un site pétrolier où le personnel revendique pacifiquement ses droits.

 

Le 23 février dernier, un contingent de policiers et gendarmes a sommé le personnel de la compagnie Maurel & Prom qui occupait la salle des opérations du site d’Onal, pièce maitresse de la production pétrolière chez Maurel & Prom. Les forces de l’ordre ont sommé à ce personnel gréviste de quitter les lieux. Suite à son refus d’obtempérer, les policiers et gendarmes ont jeté des gaz lacrymogènes et auraient exercé des violences pour dégager les employés de ce poste de commandement.

 

L’ONEP a déploré 7 blessés à la suite de cette intervention qu’elle estime musclée. Le ministère de l’Intérieur a démenti ce bilan en affirmant qu’il y a eu zéro blessé.

 

La grève en perspective vise, selon Sylvain Mayabith Binet à exiger le départ du Directeur général de Maurel & Prom, Christophe Blanc qui aurait commandité cette intervention.

 

« C’est une entorse très grave contre le droit de la grève », a-t-il vociféré.

 

Le pétrole est la première source de devises au Gabon. Il supporte le budget national à environ 60%. Une journée de grève dans le secteur occasionne des pertes énormes.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/lonep-menace-de-paralyser-secteur-petrolier-gabon">
Twitter