PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’ONEP en guerre contre le travail précaire dans le secteur du pétrole et gaz

L’ONEP en guerre contre le travail précaire dans le secteur du pétrole et gaz

Le responsable de la communication de l’ONEP Guylaine Mboui Zolo Ba-Ndong ©  Gabonactu.com

La problématique du Travail précaire dans le secteur du pétrole et gaz était récemment en débat au cours d’un séminaire organisé par l’Organisation des employés du pétrole (ONEP) en collaboration avec le Réseau énergétique de la Fédération internationale IndustriAll Global Union. Dans cet entretien, Guylaine Mboui Zolo Ba-Ndong, secrétaire nationale chargée de la règlementation, des relations extérieures et de la communication de l’ONEP, revient sur l’essentiel de la rencontre.

 

Gabonactu.com : Vous avez récemment organisé un séminaire sur le travail précaire dans le secteur pétrole et gaz, quels sont été les principales thématiques qui ont été abordées ?


Guylaine Mboui Zolo Ba-Ndong : Au cours de la première journée, nous avons fait une présentation générale des conditions d’emploi des travailleurs dans le secteur pétrolier et nous avons abordé les nouvelles formes de précarité que nous voyons apparaître et qui contourne la loi 20 de mise à disposition du personnel. Le deuxième jour s’est accentué sur des ateliers de travail qui avaient pour objectif de discuter sur la thématique de la syndicalisation de ces travailleurs précaires et sur la protection des droits des membres du syndicat.

Gabonactu.com : Quelles sont ces nouvelles formes de précarité ?

Guylaine Mboui Zolo Ba-Ndong : Il s’agit notamment de l’emploi abusif des travailleurs dans les contrats à durée déterminée. Ce sont des contrats qui sont renouvelés par exemple tous les un mois, deux mois ou tous les six mois. Donc, c’est tous ces types de contrats, hors contrats CDI, qui offrent une certaine forme d’insécurité dans l’emploi de ces types de travailleurs. La campagne de sensibilisation a porté sur un volet d’information, d’abord, et de formation sur la possibilité de ces travailleurs précaires à pouvoir s’organiser autour d’un syndicat dans le but d’améliorer leurs conditions de vie et leurs conditions de travail.

Gabonactu.com : Au terme du séminaire, vous avez tenu à faite le point au ministre de la Fonction publique, qu’est ce qui ressort de cet entretien ?

Guylaine Mboui Zolo Ba-Ndong : Nous lui avons fait un breafing de tout ce qui a  été fait comme travail. Un rapport final sera pondu et il sera restitué auprès du ministre du travail et du ministre du Gaz, du Pétrole et des Hydrocarbures. C’est pour que nous ayons des pistes de solution, l’Onep, en tant que représentant des travailleurs et nos partenaires sociaux qui sont d’une part, les pouvoirs publics et d’autre part le patronat.

Gabonactu.com : vous avez reçu des collègues de la Côte-d’Ivoire, lors de ce séminaire, quel a été leur apport ? 

Guylaine Mboui Zolo Ba-Ndong : Leur apport a été dans un cadre de conseil, d’éducation ouvrière et d’orientation plénière parce qu’Industrial oïl global union est une fédération internationale qui a une certaine expérience sur les thématiques liées à la précarité. Donc ce séminaire avait pour objectif aussi, d’une part, de pouvoir ouvrir ce débat au sein de la zone francophone qui regroupe le Gabon, le Sénégal et la Cote d’ivoire pour qu’ensemble nous puissions créer une plate-forme d’entraide pour marcher vers la quête des solutions pour lutter contre la précarité.

Gabonactu.com : Gabonactu.com vous remercie

Guylaine Mboui Zolo Ba-Ndong : c’est moi

Propos recueillis par Lisa Mboui

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter