PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Loi de finances 2020 : les députés titillent le ministre des Finances

Loi de finances 2020 : les députés titillent le ministre des Finances

Siège provisoire de l’Assemblée nationale du Gabon à Libreville © Gabonactu.com

Les députés gabonais ont sérieusement titillé, lundi dans leur siège provisoire de la vallée Sainte Marie, le ministre de l’Economie et des Finances, Roger Owono Mba venu leur présenter le projet de loi des Finances 2020 adopté par le gouvernement en conseil des ministres le 15 octobre dernier.

Les élus du peuple ont notamment demandé au ministre Owono Mba des éclaircissements sur l’apurement de la dette intérieure à l’origine de la faillite de nombreuses PME, le paiement des arriérés des salaires, le budget d’investissement et surtout le financement prévu dans le cadre du Fonds d’initiative départementale (FID).


Initié par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le FID a pour but de sortir l’arrière-pays de l’extrême pauvreté. Ali Bongo Ondimba avait prévu une enveloppe de 1 milliard de FCFA chaque année pour le développement des départements du pays.

Issus de ces coins souvent laissés en marge de la modernité, les députés ont un regard pointu sur les projets à financer dans leur circonscription électorale.

Roger Owono Mba (micro) devant les députés © Com ministre

Roger Owono Mba a aussi été interrogé sur les engagements extérieurs du Gabon. Les députés n’ont pas aussi oublié d’interpeller le ministre sur les décaissements attendus du FMI dans le cadre de l’accord triennal conclu avec le Gabon en juin 2017.

On rappelle que les prévisions budgétaires pour 2020 sont arrêtées, en ressources et en charges, à 3.330.773.722.478 F CFA contre 3.033.417.217.459 F CFA, en hausse de 297.356.505.019 F CFA par rapport à 2019.

Le budget d’investissement s’établirait à 513,2 milliards FCFA contre 381 milliards de FCFA dans la loi de finances 2019, soit une augmentation de 132,2 milliards FCFA.

Les dépenses d’investissement sont financées par quatre types de financement : les ressources propres pour 220 milliards FCFA, soit 42,9% des dépenses d’investissement, les financements extérieurs pour 246,1 milliards FCFA soit 47,9%, les partenariats publics-privés à hauteur de 30 milliards FCFA, soit 5,8% et les dons prévus à 17,1 milliards FCFA, soit 3,3%.

Le même projet de budget 2020 envisage consacrer ces investissements dans le cadre du  Schéma directeur national d’infrastructures.

A ce titre, 110,8 milliards FCFA seront consacrés aux travaux routiers (Transgabonaise, voiries de Libreville, Farasol-Mbéga, etc.), 34 milliards de FCFA au financement de projets d’accès aux services de base (eau et électricité) et 27,1 milliards de FCFA pour la réhabilitation du Transgabonais.

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort