PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les tradithérapeutes   appellent  à la légalisation de la médecine traditionnelle

Les tradithérapeutes   appellent  à la légalisation de la médecine traditionnelle

 

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) –  Les tradithérapeutes  exerçant au Gabon ont recommandé  vendredi à Libreville au terme des conférences sanctionnant la  2ème édition des Journées  de  partenariat entre l’Institut de pharmacopée et de la médecine traditionnelle (IPHAMETRA) et les acteurs de la Médicine Traditionnelle,  la légalisation et l’encadrement par les pouvoirs publics de la Médecine Traditionnelle, un secteur  sensible de santé  plombé par la prolifération du charlatanisme au Gabon.

 

« Nous recommandons l’aboutissement rapide de différends textes élaborés qui sont en instance au ministère de la santé pour un exercice légal de la médicine traditionnelle », mentionne le rapport final des journées de la médecine traditionnelle qui se sont tenues  à l’IPHAMETRA du 27 au 29 mai 2015.

 

La promotion de la médecine au Gabon est assurée par  la loi 21/2011 portant orientation générale de l’éducation de la recherche. L’article 68 de la loi prévoit la création  des laboratoires permettant de nouer les partenariats entre la médecine africaine et les autres médecines. La loi ne dispose pas encore un texte d’application.

 

Les participants veulent aussi l’encouragement de la recherche en médecine et pharmacopée traditionnelle en tant que partenaire de la médecine Conventionnelle.  Pour eux, cette recherche devrait se pratiquer dans l’échange des expériences cliniques, para-cliniques, thérapeutiques et dans le développement  de nouveaux médicaments fabriqués au Gabon à partir des plantes médicinales locales.

 

Les acteurs  aux journées d’échange ont relevé la méfiance qui existe entre la médecine traditionnelle et celle conventionnelle (moderne).  Une difficulté majeure selon eux qui bloque le développement de  cette médecine très prisée par les populations. Pour le professeur Lansoud-Soukate, directeur général de la recherche  et représentant de mini stère de la santé qui a clos la manifestation, «  la méfiance est finit. Nous allons maintenant travailler ensemble en redoublant de vigilance ».

 

Le directeur général de l’IPHAMETRA, le professeur Henri Paul Bourobou Bourobou organisateur des dites journées traditionnelles  a quant à lui souligné que la médecine traditionnelle « est au dessus de toute médecine »  avant d’ajouter que « les africains ne devraient pas avoir peur de leur médecine »  qui fait des merveilles  pour le bien être de l’homme. Pour défendre ses arguments il a pris comme exemple  la « malédiction »  et du « fusil nocturne ». « Ce sont des maladies que seule la médecine traditionnelle peut soigner », a-t-il soutenu.

 

Les tradipraticiens ont également recommandé l’intégration des modules « Médecine et Pharmacopée traditionnelles » dans les curricula des écoles de formation en santé.  Ils  souhaitent qu’il soit intégré  la pratique des modules en question  dans le système global des soins.

 

Sydney IVEMBI  

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/les-traditherapeutes-appellent-a-la-legalisation-de-la-medecine-traditionnelle">
Twitter