PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les quatre vérités d’Alexandre Barro Chambrier et ses amis

Les quatre vérités d’Alexandre Barro Chambrier et ses amis

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Alexandre Barro Chambrier, député du 4ème arrondissement de Libreville et ancien ministre du Pétrole d’Ali Bongo Ondimba, a pris la tête d’une « junte » qui s’est donnée la mission de conserver les acquis et moderniser le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

 

Dans une déclaration historique, samedi à la chambre de commerce de Libreville, l’ex ministre Délégué à la planification sous Omar Bongo Ondimba a dit tout haut, ce que de nombreux camarades chuchotent sous la moustiquaire à l’oreille de leurs épouses.

 

Selon la déclaration savamment concocté par un groupe de députés, anciens ministres et hauts cadres du PDG, le mal du parti créé par feu Omar Bongo Ondimba c’est la « garde d’honneur » qui ceinture le distingué camarade, Ali Bongo Ondimba.

 

« D’habiles profito-situationnistes, aux chaussures enfoncées dans la boue des chemins tortueux de l’enrichissement astronomique dans cause », affirme la déclaration lue à la chambre de commerce sous le regard vigilant de l’ancien ministre Michel Menga et de Serge Maurice Mabiala.

 

Pour Alexandre Barro Chambrier et ses compagnons dont l’ancien ministre Clotaire Ivala, le député Alexis Boutamba Mbina, le député Vincent de Paul Gondjout, les hommes du président de la République sont des personnages « à la légitimité politique douteuse et à la compétence technocratique toujours attendue » qui coupe le président de sa population et des autres cadres du pays.

 

Ils dénoncent au passage, les intrigues, les humiliations, la marginalisation dont sont victimes les cadres du parti qui ont pourtant mouillé le maillot en 2009 pour la victoire d’Ali Bongo Ondimba.

 

« Nous lançons un appel au Président de la République, afin qu’il se mette à  l’écoute de tous, et qu’il brise sans délais la gaine, le carcan, l’armure clanique dans laquelle le pays entier, interloqué et consterné, le découvre vêtu par un petit groupe de prétendus proches », hurlent-ils.

 

 

Les désormais frondeurs sollicitent à cet effet « un congrès extraordinaire » qui proclamera un « cessez le feu » entre les héritiers politiques d’Omar Bongo Bongo.

 

Mais en attendant, Barro Chambrier et ses amis ont créé le mouvement « Héritage et modernité », un courant politique enraciné au sein du parti, un peu comme une réplique du Mouvement gabonais pour Ali Bongo (MOGABO) créé récemment par des proches du chef de l’Etat.

 

Martin Safou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

2 Commentaires

  1. Makaga

    Il n’est jamais trop tard pour bien faire, c’est vrai. Mais qu’est-ce que vous pouvez bien vous laisser entuber par tout le monde et n’importe qui! Au-delà du potable, rien ni personne d’autre ne vous gêne? Vraiment? Rien ni personne qui vous saute aux yeux? Vraiment ?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter