PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les populations d’Essong-Medzom étonnées par l’amour de Jean Ping pour le Woleu Ntem

Les populations d’Essong-Medzom étonnées par l’amour de Jean Ping pour le Woleu Ntem

 les membres du CRAC et des habitants d’Essong-Medzom @ Gabonactu.com

Essong-Medzom, Gabon (Gabonactu.com) – Les populations d’Essong-Medzom, une bourgade située à 20 km d’Oyem sur l’axe Alene-Adzip-Konossovile se disent étonnées du curieux amour de l’opposant Jean Ping pour la province du Woleu-Ntem alors qu’il n’y avait jamais mis les pieds du temps où il était l’un des hommes forts du régime d’Omar Bongo Ondimba.
« Quand son frère Agondjo Okawè a voulu nommé un fang comme vice-président du PGP en 1989, Ping avait dit à son frère non tout sauf les fangs », a révélé un notable du village Essong-Medzom lors d’une causerie citoyenne de proximité organisée par le Club de réflexion citoyenne (CRAC). Le club est une association qui soutient l’action et la vision du développement du Gabon impulsé par le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba.

Les notables du village se questionnent sur les motivations réelles de Jean Ping qui a récemment sillonné la province dans le cadre de sa précampagne en prévision de l’élection présidentielle de 2016 dont il est l’un des possibles et plausibles candidats.
En recevant les membres du CRAC, les populations d’Essong-Medzom n’ont pas caché leur attachement aux idéaux d’Ali Bongo malgré les difficultés des conditions existentielles.
Les habitants d’Essong-Medzom, de Nkang et de ceux de Mbenga vivent sans électricité et eau potable. Ils réclament une route carrossable et praticable en toutes saisons, des dispensaires et d’écoles.
Les membres du CRAC qui disent avoir pris note pour faire un plaidoyer sillonnent depuis plusieurs jours les villages du septentrion pour sensibiliser et éclairer la lanterne des populations sur le développement progressif amorcé par le Gabon depuis 2009. Dans cet exercice, ils sensibilisent les populations sur le discours « mensonger » de l’opposition.

Les membres du CRAC ont tout fait pour séduire les populations en faveur d'Ali Bongo Ondimba @ Gabonactu.com
Les membres du CRAC ont tout fait pour séduire les populations en faveur d’Ali Bongo Ondimba @ Gabonactu.com

Au village Ebeigne, toujours dans le Canton Woleu, le président du CRAC, Séraphin Ondoumba a dit aux populations que la vraie raison du positionnement actuel des anciens barons du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) comme Jean Ping, René Ndemezo et les autres découle du manque de privilèges dont ils jouissaient autrefois. « Ils sont comme ça c’est parce qu’ils ne sont plus aux affaires », a soutenu M. Ondoumba.

 

Pour le vice-président du CRAC, Steve Mba, cette classe d’hommes politiques appartient au passé. « Ndémezo’Obiang a géré Bitam pendant plus de 30 ans il n’a rien fait mais il a détourné des budgets, des projets qui devraient être réalisés dans cette ville », a-t-il insinué déplorant au passage que Bitam, la 2ème ville de la province du Woleu-Ntem ne dispose même pas d’un aéroport digne.
La caravane de sensibilisation et d’édification des amis d’Ali Bongo Ondimba se poursuivra dimanche dans d’autres villages du département de Woleu.

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/les-populations-dessong-medzom-etonnees-par-lamour-de-jean-ping-pour-le-woleu-ntem">
Twitter