PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les orientations d’Edith Ekiri Mounombi Oyoumi au nouveau patron de la DGMP

Les orientations d’Edith Ekiri Mounombi Oyoumi au nouveau patron de la DGMP

La SG Edith Ekiri Mounombi Oyoumi présidant la cérémonie de passation des charges le 7 février dernier au ministère du Budget et des Finances ©  D.R

Le Secrétaire général du ministère de l’Économie et des finances Edith Ekiri Mounombi Oyoumi  a lors de la cérémonie de passation des charges qu’elle a présidé le 7 février dernier, donné des orientations pertinentes à Eugène Pénafort Mintsa Oyame, nouveau responsable de la toute nouvelle Direction générale des marchés publics (DGMP) créée et adoptée en conseil des ministres du 31 janvier 2020.

« Cette cérémonie républicaine à huis clos consiste à échanger les dossiers techniques et à passer les charges entre le directeur général sortant et le directeur général entrant », a indiqué Mme Ekiri Mounombi Oyoumi, avant de donner les orientations au nouveau patron de la DGMP.


La cérémonie de passation de charges a eu lieu avec  la Direction générale du budget et des finances publiques (DGBFIP) qui détenait encore certaines attributions de la DGMP.

C’est en présence de Fabrice Andjoua  Bongo  Ondimba que le secrétaire général du ministère de l’Économie a procédé à l’installation d’Eugène Pénafort Mintsa Oyame à la tête de la DGMP dont la mission sera d’assurer l’exécution de la politique du Gouvernement en matière de passation, d’approbation et de contrôle de l’exécution des marchés publics.

Puis, passant la parole à l’homme à l’honneur, Eugène Pénafort Mintsa Oyame a profité de l’occasion, pour « remercier le Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, pour sa confiance placée en sa personne, pour la gestion de cette nouvelle direction ».

En effet, après 20 ans passés à la Direction des projets puis à la gestion de la filiale nationale de Bouygues construction, Eugène Pénafort Mintsa Oyame, ne connaît que trop bien ce milieu. Pour lequel il aura désormais la mission «d’assurer une gestion rationnelle de la commande publique, vecteur de croissance économique».

Selon un communiqué émanant ministère de l’Economie et des Finances, ladite  direction est articulée autour de services aux niveaux central et déconcentré. Pour ce qui  concerne le niveau central, il intègre la direction de la réglementation et des études, la direction  de la passation des marchés publics, la direction de l’exécution des marchés publics et la direction de  l’optimisation des marchés publics. S’agissant des services au niveau déconcentré, il s’agit des cellules de passation  des marchés et des délégations provinciales. Il convient toutefois de rappeler que l’activité de passation des marchés est régulée par l’Agence de régulation des marchés  créée en 2013.

Source : MEF

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle