PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les mourides déferlent dans les rues de Libreville sur les traces de Cheikh Amadou Bamba

Les mourides déferlent dans les rues de Libreville sur les traces de Cheikh Amadou Bamba

 Départ de la Mosquée de Montagne Sainte @ Gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les fidèles de la confrérie Mouride ont déferlé dimanche dans les rues de Libreville sur les traces du fondateur de leur confrérie, Cheikh Amadou Bamba déporté au Gabon en 1895 par l’administration coloniale française pour l’isoler de sa base et espérer le voir mourir dans la forêt équatoriale gabonaise.

 

La marche est partie de la mosquée de Montagne sainte, un quartier de Libreville où se trouve encore un puits où Cheikh Amadou Bamba prélevait l’eau pour ses ablutions. La mosquée a été érigée à ce haut lieu du mouridisme par les fidèles de la confrérie.mouride 2

Les pèlerins vêtus de grands boubous avec une écharpe verte se sont ensuite ébranlés en direction du bord de mer. Encadrés par la police, des pèlerins venus droit du Sénégal, une cinquantaine au total, n’ont pas hésité d’exprimer leur joie d’être au Gabon, un pays dont ils ont souvent entendu parler dans les prières et les écrits de Cheikh Amadou Bamba.

Descente vers le bord de mer @ Gabonactu.com
Descente vers le bord de mer @ Gabonactu.com

« C’est une fierté pour moi d’être ici où Cheikh Amadou Bamba a vécu sous l’oppression de l’administration coloniale », a déclaré un des pèlerins.

Le débarcadère où avait accosté le navire transportant CheiKh Amadou Bamba en 1895 @ Gabonactu.com
Le débarcadère où avait accosté le navire transportant CheiKh Amadou Bamba en 1895 @ Gabonactu.com

Les marcheurs qui chantaient à la gloire de Dieu ont marqué une première pause devant le débarcadère où le navire transportant leur guide avait accosté. C’est juste en face du siège à Libreville de la compagnie Air France.

Les pèlerins face au débarcadère @ Gabonactu.com
Les pèlerins face au débarcadère @ Gabonactu.com

Ils ont traversé le palais présidentiel et se sont immobilisés sur le second débarcadère où les navires quittaient Libreville pour d’autres destinations. Cheikh Amadou Bamba avait embarqué sur ce quai en ruine aujourd’hui pour regagner le Sénégal après sa punition au Gabon.mouride 6

Les pèlerins se sont séparés devant la mosquée du commissariat central. L’on raconte que Cheikh Amadou Bamba avait vécu à cet endroit. Il aurait contribué à la construction de la première mosquée dans la zone.

Un des représentants des mourides au Gabon @ Gabonactu.com
Un des représentants des mourides au Gabon @ Gabonactu.com

La communauté mouride a choisit le Gabon cette année pour abriter la « caravane Magal de Touba ». Cette caravane atterrie sur la terre historique du mouridisme après la France, l’Espagne, le Canada, les USA et le Danemark.

Il fallait beaucoup de discipline pour contenir les pèlerins excités @ Gabonactu.com
Il fallait beaucoup de discipline pour contenir les pèlerins excités @ Gabonactu.com

Les 50 pèlerins venus du Sénégal sous la direction de Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, petit fils d’Amadou Bamba et surtout Porte parole du Khalife général des mourides et Président du comité d’organisation du Grand Magal Touba sillonneront également les villes de Port-Gentil et de Mayumba pour revivre les douleurs du sahélien Cheikh Amadou Bamba en pleine forêt équatoriale de 1895 à 1902.

Passage devant le palais présidentiel @ Gabonactu.com
Passage devant le palais présidentiel @ Gabonactu.com

Cheikh Amadou Bamba fut résistant sénégalais. Les colons français l’avaient déporté au Gabon où ils espéraient le voir mourir. Détenu à Libreville, Port-Gentil et Mayumba, il regagnera son pays 7 ans plus tard. Il est mort le 19 juillet 1927 à Diourbel au Sénégal.

Devant le débarcadère d'embarquement @ Gabonactu.com
Devant le débarcadère d’embarquement @ Gabonactu.com

 

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/les-mourides-deferlent-dans-les-rues-de-libreville-sur-les-traces-de-cheikh-amadou-bamba">
Twitter