PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les Mille et Une se font dépister du Cancer du Sein et du Col de l’Utérus

Les Mille et Une se font dépister  du Cancer du Sein et du Col de l’Utérus

 

La présidente de L’Appel des Mille et Une, Nicole Assélé qu’entouraient les membres Mouvement Féministe après le dépistage @ Gabonactu.com

 

Libreville, 29 octobre (Gabonactu.com) – Plusieurs dizaines des membres du Mouvement Féministe L’Appel des Mille et Une se sont fait dépister samedi à l’Institut de Cancérologie d’Angondjé, au nord de Libreville,  du Cancer du Sein et du Col de l’Utérus.

 

 

L’initiative de l’Appel des Mille et Une participe à la lutte contre le cancer  du sein et  du col de l’utérus, deux maladies insidieuses aux effets ravageurs. Le dépistage doit se faire précocement tel que recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Le dépistage du sein à consister à faire de l’autopalpation. Les  femmes ont été édifiées sur la question. Concernant le col de l’utérus le dépistage se fait par un procédé appelé : « coloscope ».  Celui-ci se fait en appliquant des colorations.

 

« On a très bien fait le dépistage, les femmes ont été bien conditionnées», a déclaré Dr Line  Sylat Tamo, appréciant au passage l’initiative des adhérentes du mouvement féministe. Elle a profité de l’occasion pour lancer un appel à   d’autres femmes pour accomplir le geste qui sauve.

 

Le dépistage du sein et du col de l’utérus se faire gratuitement tous les mercredis à l’Institut de cancérologie.  Nonobstant le mois d’octobre où il se pratique chaque jour, sous certaines conditions.

 

« Ne pas être en période de règles, ne pas faire des rapports sexuels 48 heures avant le dépistage  et le matin du dépistage, il ne faut pas faire de toilettes intimes », a précisé Mme Sylat Tamo.

 

Au terme de l’examen médical, s’il  y a des cas des zones positives qui ont été détectés, la prise en charge  et la surveillance se font immédiatement pour une éventuelle rémission de la patiente, indique-t-on.

 

« C’était pour mettre les femmes face à leurs responsabilités parce que le cancer qu’il soit  du sein ou du col de l’utérus est une affaire de tous, c’est un moyen véritable de reconnaissance de soi », s’est réjouie au terme de  l’opération de dépistage, Anne-Leanne Badinga secrétaire générale du mouvement L’Appel des Miles et Une.

 

Camille Boussoughou

 

 

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/les-mille-et-une-se-font-depister-du-cancer-du-sein-et-du-col-de-luterus">
Twitter