PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les médecins suspendent leur grève après l’ouverture des négociations

Les médecins suspendent leur grève après l’ouverture des négociations

Photo @ Archives Gabonactu.com

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les médecins gabonais en grève depuis plusieurs jours ont décidé vendredi dernier de suspendre leur mouvement suite à l’ouverture des négociations avec le ministre de la Santé, a appris Gabonactu.com.

 

Ce lundi, le syndicat des médecins a eu une séance de travail avec le ministre de la Santé, Jean Pierre Oyiba. Gabonactu.com n’a pas obtenu des détails de cette rencontre.

 

 

Les syndicats étaient en grève pour deux raisons fondamentales. Ils réclamaient la relaxe de leur collègue, Max Filla en prison depuis 4 mois suite à une erreur médicale présumée.

 

Le Dr Filla avait opéré, dans sa clinique privée, une femme qui devait accoucher des jumeaux mais que tous les centres de santé en grève ont refusé de recevoir. L’opération s’est apparemment bien déroulée. Les deux enfants sont vivants jusqu’à ce jour mais la maman est décédée d’hypertension artérielle 3 jours après l’opération.

 

La famille de la patiente a porté plainte et obtenu l’incarcération à la prison centrale de ce médecin.

 

Le 19 juin dernier, les médecins ont organisé un vendredi noir dans tout le périmètre urbain en gelant tous les actes médicaux, sauf ceux en faveur des malades déjà hospitalisés.

 

Outre la libération de leur collègue, les médecins réclament aussi de meilleures conditions de vie et de travail. Sur leur longue de liste de revendication il y a pêle-mêle le recrutement des médecins internes, l’amélioration des rémunérations et des conditions de travail.

 

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/les-medecins-suspendent-leur-greve-apres-louverture-des-negociations">
Twitter