PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les magistrats organisent ce mardi une marche de protestation à Libreville

Les magistrats organisent ce mardi une marche de protestation à Libreville

Le Président du  SYNAMAG Germain Nguema Ella entourés d’autres magistrats lors d’un point de presse le 28 novembre 2017  à Libreville @  Archives Gabonactu.com

Le président du Syndicat national des magistrats du Gabon (SYNAMAG), Germain Nguéma Ella, a indiqué lundi à Libreville, à la suite d’une assemblée générale extraordinaire du syndicat que l’ensemble des magistrats présents à Libreville investiront la rue ce mardi pour protester contre les décisions du conseil supérieur de la magistrature tenu jeudi dernier autour de son président, Ali Bongo Ondimba en sa qualité de président de la magistrature suprême.

La marche aura pour objectif d’exiger de l’exécutif le respect du statut des magistrats actuellement fortement bafoué, selon le SYNAMAG.


« C’est un Conseil supérieur de la présidence de la République en lieu et place d’un Conseil supérieur de la magistrature parce que les magistrats n’ont pas pris part aux travaux préparatoires de ce conseil. Nous allons protester contre ce conseil-là. Demain nous allons faire une déclaration et engager une marche des magistrats. Je le dis franchement, les magistrats n’ont plus le respect de l’autorité suprême », a déclaré sèchement M. Nguéma Ella.

Le conseil de jeudi dernier a procédé aux affectations et nominations des magistrats, sans que ceux précédemment mis en fonction n’aient eu le temps de commencer le travail pour lequel ils ont été nommé quelques semaines auparavant.

Fâchés, les magistrats ont décidé d’engager un bras de fer contre leur tutelle dès ce mardi. Ils auront une déclaration dès 9h00 qui sera suivi d’une marche de protestation.

Le SYNAMAG rappelle à souhait que le Conseil supérieur de la magistrature de la semaine écoulé ne s’est pas tenu dans le respect des normes. Pire encore, les rumeurs qui circulaient sur les réseaux sociaux au sujet du limogeage du procureur de la République ont été confirmé par la décision du conseil de son limogeage.

Le syndicat constate pour le regretter que lorsqu’il y a des remaniements dans l’exécutif, il y a également des mouvements dans le judiciaire. Un lien qui semble confirmer la dépendance de la justice au pouvoir exécutif, ce qui est très grave pour un Etat de droit, ont-ils supposé.

Eudes Rinaldy Léboukou

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle