PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les magistrats choqués par les menaces d’interpellation d’Olivier Nzaou

Les magistrats choqués par les menaces d’interpellation d’Olivier Nzaou

Les membres du SYNAMAG et leur président mardi devant le palais de justice de Libreville © Gabonactu.com

Le Syndicat national des magistrats du Gabon (SYNAMAG), a dans une déclaration, exprimé sa vive préoccupation suite aux menaces d’interpellation qui pèsent contre l’ex Procureur de la République, Olivier Nzaou qui serait actuellement très recherché après son limogeage.

Aucun officier de police judiciaire ni même les responsables de la direction générale des services spéciaux ne peuvent convoquer ni entendre un magistrat, peut-on lire dans la déclaration du SYNAMAG lu devant le palais de justice par son président Germain Nguéma Ella.


Le SYNAMAG explique que cette interdiction d’interpeller un magistrat n’est pas un privilège mais un droit qui doit être appliqué.

Olivier Nzaou, limogé le 22 novembre dernier est inquiété pour avoir eu durant ses fonctions des voitures, une maison et une « gratification » mensuelle. Ses collègues du SYNAMAG s’opposent donc dans le fond aux méthodes des enquêteurs qui ne tiennent pas en compte les dispositions législatives qui encadrent la mise en cause d’un magistrat dans des faits répréhensibles. 

Germain Nguéma Ella invite tous les magistrats imprégnés de l’esprit de corps, d’empêcher par tous les moyens toute tentative d’arrestation de leur collègue. « Le respect de notre statut en dépend », dit-il.

Les magistrats mettent également en garde contre toute violation des droits des personnes actuellement gardées à vue dans le cadre de l’opération mains propres en cours dans le pays.

Le syndicat invite les enquêteurs et autres qui mènent les interpellations et les auditions « à se conformer aux procédures en matière d’audition, d’interrogatoire, de perquisition, d’interpellation et de garde à vue de toutes les personnes soupçonnées des faits de corruption et de blanchiment de capitaux ».

« Le risque est de voir toutes ses procédures entachées d’irrégularités qui conduiraient à leur nullité », avertissent les magistrats.

Eudes Rinaldy Leboukou

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle