PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les leaders des partis ARENA, RPM et 7MP doutent aussi des capacités d’Ali Bongo à présider aux destinées du Gabon

Les leaders des partis ARENA, RPM et 7MP doutent aussi des capacités d’Ali Bongo à présider aux destinées du Gabon

Richard Moulomba Mombo a lu la déclaration commune © Gabonactu.com

Libreville, 10 juillet (Gabonactu.com) – Les présidents d’un collectif des partis politiques de l’opposition, composé de l’ARENA, du RPM et des 7MP ont exprimé mercredi, lors d’une conférence de presse, leur doute sur les capacités physiques et morales du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, à présider aux destinées du Gabon et demandent aux autorités compétentes de déclarer la vacance du pouvoir.

 » Allez dire à Julien Nkoghé Békalé que nous avons des doutes sur les capacités physiques et morales du Président de la République Ali Bongo Ondimba, tantôt souffrant du bras droit, tantôt bien pourtant du même bras, tantôt mal voyant, tantôt bien voyant, et dites-lui qu’Ali ne va pas bien et qu’il y aura la vacance de pouvoir,  » a vociféré le président des 7MP, Joël Ngoueneni Ndzengouma.

Au cours de cette conférence de presse, il était question pour ces acteurs politiques d’entretenir les populations de la situation politique actuelle du Gabon sur la santé du Président et la vacance de pouvoir.

Pour eux, les images jusqu’ici montrées par le gouvernement, sur le président Ali Bongo Ondimba, ne sont que de pires montages, des illusions malencontreusement éprouvées par le temps qui donnent lieu d’actualiser les questions de sa réelle santé et la vacance de pouvoir.

Selon le tableau qu’ils ont peint, la situation du pays est plus que cauchemardesque. Le Gabon s’endette et signe des conventions qui vont davantage endetter le pays.

Le président est « répétitivement incapable de représenter le Gabon à l’extérieur quand bien même le gouvernement affirme le contraire ».

« Comment peut-il bien se porter et être incapable de représenter le Gabon hors de nos frontières ? Qui sera responsables de toutes les bavures actuelles ? Qui dirige réellement le Gabon ? » se sont-ils interrogés.

Arrivé au pouvoir en 2009 à la suite d’une élection présidentielle anticipée organisée après la mort d’Omar Bongo Ondimba qui a dirigé le Gabon de 1967 à 2009, Ali Bongo Ondimba, 60 ans, a été réélu en août 2016 pour un second septennat. Il a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) le 24 octobre 2018. Après des soins à Riyad, en Arabie saoudite, il a passé plusieurs mois de convalescence à Rabat, au Maroc.

Ali Bongo Ondimba a regagné définitivement le Gabon en février dernier. Ses opposants réclament sa démission pour incapacité physique et mentale. Le leader syndical Jean-Rémy Yama a même annoncé publiquement qu’Ali Bongo est mort « il n’existe plus ».

Le palais présidentiel ignore ces « élucubrations » et diffuse désormais assez régulièrement des images d’Ali Bongo Ondimba en séance de travail avec des hôtes. Un Conseil des ministres est même prévu incessamment.

Eudes Rinaldy

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin EscortWP Theme

live tv

eskişehir escortsefamerveankara escort
escort99.com